MuzitoDes députés de l'opposition ont déposé une motion de censure contre le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Adolphe Muzito, a déclaré jeudi l'un d'entre eux.

Le dépôt d'une motion de censure, signée par 50 députés, fait suite à la demande faite la semaine dernière par le président Joseph Kabila à Muzito de ne plus engager de dépenses publiques sans son accord.

Elle intervient sur fond de tensions entre le président et le Premier ministre, en désaccord sur d'importants dossiers économiques et en particulier sur un accord minier de neuf milliards de dollars avec la Chine et sur les difficiles relations du pays avec le Fonds monétaire international.

La demande de motion de censure a été remise mercredi, a dit à Reuters le député Jean-Lucien Busa, ajoutant que la loi prévoit un vote dans un délai de quarante-huit heures.

Cependant, la procédure subit souvent des retards et le Parlement congolais suspendra ses travaux pour trois mois le 15 juin, de sorte qu'une session extraordinaire devra être convoquée si le vote ne se tient pas dans les délais.

Le gouvernement de Muzito réexamine actuellement des contrats miniers avec six grandes compagnies: AngloGold Ashanti (ANGJ.J: Cotation), Barno (BAA.TO: Cotation), First Quantum sFQM.L>, Gold Fields (GFIJ.J: Cotation), Freeport-MacMoRan (FCX.N: Cotation) et Mwana Africa (MWA.L: Cotation).

Huit mois après la formation du gouvernement Muzito, rien n'a été fait pour alléger la misère croissante du peuple congolais, a déploré Clément Kanku, un député de l'opposition, en déposant la motion de censure.

Bien que celle-ci ait été déposée par l'opposition, des diplomates et des observateurs estiment qu'elle pourrait recevoir l'appui de la majorité parlementaire pro-Kabila, ce qui permettrait au président d'écarter le Premier ministre sans avoir à intervenir

Depuis son arrivée au pouvoir, Kabila, populaire dans la partie orientale du pays, où l'on parle le swahili, s'appuie sur une alliance avec le parti Palu du Muzito, bien implanté dans la partie occidentale du Congo. Mais leur relation est souvent tendue.

L'économie du Congo est très dépendante des revenus du cuivre et du cobalt mais, en raison de la crise économique mondiale, la demande a baissé, entraînant la chute du franc congolais

Source : Reuters