Dans un communiqué officiel parvenu à La Prospérité et signé par le Secrétaire Général du RCD, Me Efole, lequel décortique un document dit ‘‘Conférence de presse’’, il apparaît des contradictions, mieux, la confusion qui règnerait dans le camp des 15 membres fondateurs du Rassemblement Congolais pour la Démocratie qui, bien que minoritaires, se seraient permis de ‘‘désavouer’’ le leadership du parti. Paragraphe par paragraphe, Me Efole démontre, si besoin en était, que le groupe de 15 s’est égaré et que leurs décisions sont nulles et de nul effet, aussi dans leur forme que dans leur fond. Communiqué du Rassemblement Congolais pour la Démocratie en réaction à la conférence de presse du 13 juin 2009 du Collège des Fondateurs Le Rassemblement Congolais pour la Démocratie a lu avec stupéfaction le document intitulé ‘‘Conférence de Presse du 13 juin 2009’’ émis par le groupe de quinze camarades membres du collège des Fondateurs du parti ayant choisi délibérément de se mettre en violation des Statuts du parti. Ce document étonne par le langage approximatif qui est employé et surtout par les contre- vérités qui y sont consacrés. Ceci est tellement flagrant que le texte finit par être contradictoire en soi et met en cause clairement la déclaration du 06.06.2009 de 15 camarades. En effet, alors que dans le 4ème paragraphe de sa première page, le document souligne que la réunion du collège des fondateurs était ardemment souhaitée ; au paragraphe 6, les auteurs ont estimé, par contre, que la convocation de celle-ci a été curieuse et précipitée. De même, le texte suggère que la question du changement de leadership a été épuisée par un prétendu vote (§ 5 page 2) à la réunion du 04.05.09 ; ils affirment ensuite que la question a fait l’objet des consultations menées par le président du parti postérieurement à la dite réunion. Par ailleurs, il est évident de constater que la déclaration du 06 juin 2009 s’est plaint du défaut de vote à la réunion du 04.05.2009 et a précisé que la décision de quinze camarades désavouant le camarade Azarias RUBERWA MANYWA a été prise le même 06 juin 2009. Or, dans le document dit ‘‘Conférence de Presse’’ la déclaration du 06 juin 2009 aurait été la confirmation d’un vote qui aurait eu lieu à la séance du 04 mai 2009 qui donc servirait de base à la dite déclaration, laquelle pourtant déclare clairement qu’il n’y a pas eu de vote à cette séance. Ainsi, au lieu de clarifier la démarche de quinze camarades, le document dit «Conférence de presse » rend encore plus nébuleuse et incompressible par la falsification des faits et l’incohérence de propos. Aucune personne sérieuse ne peut reconnaître le RCD dans le document dit « Conférence de presse » qui n’engage que ses auteurs et le mouvement qu’ils seraient en train de créer. Dans tous les cas, toutes ces contradictions prouvent à suffisance que leurs soit disantes décisions sont nulles et de nul effet, aussi dans leur forme que dans leur fond.

Fait à Kinshasa, le 14 juin 2009. Hubert Efole wa Mbomba Secrétaire Général du Rassemblement Congolais pour la Démocratie.