fardc_photosLe gouvernement de la République démocratique du Congo doit payer ses soldats pour les empêcher d’attaquer les civils, a déclaré hier mercredi 17 juin 2009 le porte-parole militaire de la mission de maintien de la paix des Nations Unies, le lieutenant-colonel Jean-Paul Dietrich. En effet, d’après une dépêche de l’agence Bloomberg, il ya eu au moins 10 incidents récents de soldats tirant sur des civils et dans l’air pour protester contre l’incapacité du gouvernement à payer leurs salaires.

Aussi, poursuit-il, les soldats ont tiré hier sur une base de la force de maintien de la paix des Nations Unies à Pinga, (Walikale) dans la région de l’ouest du Nord-Kivu, a déclaré Dietrich par téléphone à partir de Kinshasa. L’armée a arrêté 27 hommes, a-t-il dit, et il n’y a pas eu de victimes de l’incident. Face à ces comportements, «Monuc souhaite que le problème soit résolu aussi rapidement et aussi complètement que possible, sinon, ce cons les civils devront payeront les conséquences», a déclaré Dietrich. «Le problème se situe au niveau des commandants qui obtiennent de l’argent des soldats pour ne pas le distribuer.» Pour sa part, le Bureau de coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies en RDC( Ocha/RDC) a rapporté hier que sur l’axe Rwindi-Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru, des exactions( pillages, vols, etc.) sont causés par des soldats FARDC. « Le non paiement de la solde pourrait être à la base de cette situation » a indiqué Yvon Edoumou, représentant de Ocha. Soulignons tout de même que le Commandant la force de la Monuc, le général Gaye en visite à Kanyabayonga depuis le début de la semaine, s’est entretenu avec les autorités civiles et militaires de la RDC afin d’évaluer la situation sécuritaire et les mesures de renforcement à prendre pour assurer la protection des populations civiles.

Sourc : le Phare/Kinshasa