Des échanges de tirs sont signalés depuis ce samedi matin entre FARDC et rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) dans la localité de Manganga, à 6 kilomètres de Aba centre, en territoire de Faradje. Selon le chef de la cité de Aba et un officier de la police, les deux parties se sont également affrontées vendredi matin, à 18 kilomètres de Aba centre

Les échanges des tirs de ce samedi matin auraient débuté vers 6h locales. Selon le commandant de la police de Aba, on ne signale aucun dégât matériel ni aucune perte en vie humaine jusque là. La même source ajoute cependant que le village de Manganga s’était déjà vidé de sa population depuis le mois de février dernier à cause des attaques des LRA. Le chef de la cité de Aba affirme pour sa part que les éléments de la LRA ont attaqué vendredi matin un véhicule transportant des marchandises à destination du Sud Soudan, à 18 kilomètres de Aba centre. Alertés, les éléments FARDC se sont rendus sur place quelques instants après, et il s’en est suivi des tirs entre les deux camps. Il n’y a pas eu ni mort ni blessé de part et d’autre, affirment les autorités locales. Mais la panique a gagné la population de Aba centre qui craint les attaques des rebelles ougandais de la LRA. Depuis mardi dernier, ces assaillants ont déjà attaqué quatre localités dans la périphérie de Aba, et dix personnes ont été enlevées au cours de ces attaques.

Source : Okapi