ManifestationLes agents et fonctionnaires du ministère de la Fonction publique ont manifesté bruyamment les lundi 6 et mardi 7 juillet 2009 pour revendiquer le paiement de leur prime spécifique pendant quatre mois. Les esprits des manifestants étaient visiblement surchauffés au point où certains ont lancé des quolibets à l’endroit des autorités du ministère de la Fonction publique.

Le portail central du building administratif a été barricadé pour empêcher aux agents et fonctionnaires l’accès à leurs bureaux. Les rameaux y ont été placés, en signe de deuil. La « Place Golgotha », situé devant le building administratif de la Fonction publique, était le théâtre de ces événements qui ont paralysé toutes les activités durant ces deux journées.

Devant la pression des manifestants, le ministre de la Fonction publique, Michel Botoro, a dû accepter de dialoguer avec leurs représentants, le mardi 7 juillet 2009. Ces derniers ont soumis, à cette occasion, au ministre les revendications des agents et fonctionnaires de son ministère.

Ayant reconnu le bien-fondé de celles-ci, le ministre Botoro a annoncéle paiement de cette prime incessamment. Information que les représentants des grévistes ont communiquée, à leur tour, à ces derniers.

A l’unanimité, les manifestants ont décidé de suspendre leur mouvement d’arrêt de travail. Seulement, a constaté Le Potentiel hier mercredi 8 juillet, la reprise de travail est timide.

Interrogés, certains agents et fonctionnaires de l’Etat du ministère de la Fonction publique qui ont requis l’anonymat ont justifié cette attitude par le fait que leurs collègues attendent du ministre de la Fonction publique les actes et non des promesses.

Source : le Potentiel/Kinshasa