route_refection_travauxA Kinshasa, depuis lundi dernier, les véhicules ne peuvent plus atteindre le quartier Kinsuka en passant par la route longeant le fleuve. Une barrière surveillée par des militaires FARDC est érigée juste à l’entrée du Mont Ngaliema. Les chauffeurs taxi, mais aussi les habitants de ce quartier sont obligés de faire un détour pour atteindre le centre ville, soit pour le sens contraire

Ce sont les travaux de réhabilitation de ce tronçon. Ils sont exécutés par CREC, une entreprise chinoise en collaboration avec l’agence congolaise des grands travaux. Ces travaux consistent exactement en l’élargissement de la route et en la construction d’un talus soit un grand mur de protection le long de la montagne qui surplombe ce tronçon. Ce talus d’environs 30 mètres de hauteur aura trois paliers séparés par des caniveaux pour drainer l’eau vers le fleuve. L’exécution de ces travaux explique le barrage du tronçon. Barrage qui toutefois a des conséquences sur les usagers.
Les voitures ne pouvant pas passer, les habitants sont contraints de faire un grand détour en passant par Binza Ozone, à l’arrêt DGC, pour atteindre le centre ville. Ils expliquent que la longueur de ce chemin détourné et la poussière soulevée par les engins les obligent à pendre les taxis motos.
Les militaires commis à la barrière exigent un pourboire avant de passer. Cependant, les travaux prendront plus ou moins 3 mois.

Source : Okapi