media_xl_917087Le gouvernement provincial de la Ville-Province de Kinshasa, à travers son ministère en charge de l’Education, communication, environnement et genre, organise dans la salle de l’Institut Lisanga, dans la commune de la Gombe , du 16 au 18 juillet prochain, une grande activité dénommée : « Promotion scolaire ». Tous les gestionnaires des établissements scolaires kinois, publics et privés, de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.) sont invités à prendre une part active à ces assises de trois jours. L’objectif est d’avoir des statistiques scolaires et une cartographie précise des implantations des écoles publiques et privées dans la capitale. Et décider pour l’avenir, des sites d’implantation de nouvelles écoles en fonction de la population, de la concentration des anciennes écoles et de la répartition des options techniques et professionnelles à travers les communes et quartiers. En effet, depuis l’époque coloniale, la capitale dispose des communes et des quartiers mieux lotis en infrastructures scolaires, contrairement à d’autres qui en manquent cruellement. Les 49 ans d’indépendance de la Rd Congo passés sous la gestion de ses propres fils, n’ont rien changé ou plutôt ont même parfois empiré cette situation. C’est ainsi qu’on a vu de nouvelles écoles se créer ou se greffer sur d’autres dans les quartiers où les écoles de la même catégorie surabondent. Des pans entiers de la Ville-Province , particulièrement dans les nouvelles communes et quartiers construits après 1960, souffrent d’une carence criante en infrastructures scolaires. Les élèves sont obligés de franchir des kilomètres interminables pour espérer trouver un établissement scolaire ou une option correspondant à leurs aspirations, et encore… s’ils ont la veine d’en trouver. Car plusieurs options, particulièrement techniques, sont encore à enfanter dans notre système éducatif.

Les autorités sont conscientes de cette situation dangereuse qui joue en défaveur des jeunes kinois. Les trois provinces éducationnelles de la capitale, à savoir les directions provinciales de l’E.P.S.P/Kin-Est ; Kin-Centre et Kin-Ouest ont mis leurs experts en branle et à la disposition de la Ville pour préparer correctement cet événement qui, si l’on enjuge par la détermination affichée par l’exécutif provincial, doit se différencier d’autres promotions scolaires organisées par le passé. Cette manifestation scolaire aura pour président Fabien Buetutelamio, directeur urbain de l’Epsp/Kin-Ouest. Il sera secondé par ses collègues de la direction urbaine de l’Epsp/Kin-Centre, Emérance Rubuye N’Simire et de la direction urbaine de l’Epsp/Kin-Est, M.J.Mumbi. Les services urbains de l’Epsp chargés de la planification sont particulièrement sollicités à cette occasion.

Source : Le Phare/Kinshasa