MinesLe ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Célestin Mbuyu Kabango, a réitéré lundi la volonté et l’engagement du gouvernement congolais de lutter contre les mines anti-personnel, au cours d’un entretien qu’il a eu avec le directeur du Service d’action antimines des Nations Unies, Maxwell Kerley,  en séjour en République Démocratique du Congo (RDC) depuis dimanche.

Le directeur de ce service du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies a dit à la presse avoir discuté avec le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité des voies et moyens devant aboutir au renforcement de la coopération entre cette structure onusienne de lutte contre les mines anti-personnel et le gouvernement congolais, particulièrement le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, interlocuteur clé dans la lutte antimines au Congo.

M. Maxwell Kerley a reçu des engagements fermes de la part du gouvernement congolais en termes de structures à mettre en place pour cette lutte et de législation.

La RDC, qui a connu des conflits et des guerres, est parmi les pays où les restes explosifs de guerre sont nombreux. Après Kinshasa, M. Kerley se rendra mercredi à l’Est du pays.

Source : Acp