La normalisation des relations entre la Belgique et la République démocratique du Congo évolue positivement. Pas plus tard que mardi, à Bruxelles, l’ambassadeur Henri Mova Sackany a présenté ses lettres de créances au Roi Albert II avant de s’entretenir avec lui à huis clos. Cette précision a été donnée par l’ambassadeur belge, Dominique Struye Swielande, à l’occasion du départ de Monsieur Philippe Bronchain, Conseiller économique et responsable de la presse au sein de l’ambassade de Belgique à Kinshasa. Il a été affecté en Suisse, à Genève.

Cette circonstance a permis au diplomate belge de faire l’état des lieux des relations entre la Belgique et la RDC. Relations placées sous le signe de l’émancipation et non du néocolonialisme, avec des clichés anachroniques de « noko dominants et dominés ». Cette normalisation des relations vise à soutenir un dialogue franc et constructif ; le principe de l’égalité des Etats et du respect mutuel des institutions ainsi que la redynamisation de la coopération.

A ce sujet, il s’est réjoui des résultats qui ont sanctionné la réunion du Comité spécial des partenaires du Congo qui a connu la participation des ministres belge et congolais de la Coopération. Cette séance de travail a fixé les lignes de la coopération bilatérale, réglé le reliquat 2008 ; levé des options pour gérer l’appui en 2010 et défini les secteurs de concentration d’aide.

La coopération portera sur les domaines de l’agriculture, du développement ou désenclavement rural pour réhabiliter et créer des voies de desserte rurale, la coopération militaire, le secteur financier dans le cadre des rapports avec le FMI pour atteindre le point d’achèvement et bénéficier du programme PPTE, et enfin les investissements. Pour ce qui est du domaine militaire, un accord a été signé à Bruxelles pour la formation d’une Brigade de réaction rapide qui sera cantonnée à Kindu. C’est dire que cet accord prévoit la construction des maisons où seront logées les militaires et leurs dépendants. Plus donc question de se balader, lors des opérations militaires, avec toute la progéniture.

Dans le cadre de l’octroi des visas, une section consulaire sera installée à côté de l’ Ecole belge. Il s’agit de la « Maison Shengen » pour faciliter la délivrance des visas.

Enfin, le diplomate belge s’est félicité de la normalisation des relations entre la RDC et le Rwanda. Normalisation caractérisée par l’ échange des ambassadeurs entre Kinshasa et Kigali. En conclusion, il est bon d’espérer que les deux relations entre les deux pays vont s’améliorer davantage et que des changements intervenus en Belgique contribueront sûrement à les raffermir pour permettre aux Congolais de s’assumer, de prendre en charge leurs destinées pour ne plus dépendre « de l’aide ».

Source : Okapi