FARDC_TroupesLa semaine dernière, les FDLR ont tiré sur les forces de la Monuc à Mwenga. Pour le commandant des forces de la Monuc, cette provocation nécessite une riposte rigoureuse. Le général Babacar Gaye l’a déclaré d'un lors d’un point de presse ce vendredi à Bukavu. S'agissant des possibilités de protéger les populations civiles du Sud-Kivu au cours des opérations Kimia 2, le général Gaye en fait toujours une priorité des forces de la Monuc, mais il déplore le peu de casques bleus disponibles au regard de l'immensité de la province

« Les conséquences n’ont pas besoin d’être simplement exposées, elles ont besoin d’être immédiatement mises en oeuvre puisque les Pakistanais de notre position de Mwenga ont très fortement réagi à ces tirs qui sont en toute vraisemblance des FDLR. », a lancé le général Gaye.
Quant à la protection des civils, le commandant des forces de la Monuc a indiqué qu’elle concerne surtout la superficie de la zone dans laquelle la Monuc doit protéger la population ainsi que le volume de troupes qu’elle a dans cette province et qu’elle veut renforcer avec un autre bataillon pakistanais en provenance de l’Ituri.