RouteLa route Lubumbashi-Kasenga, longue de près de 250 kilomètres, est en pleine réhabilitation. Déjà, 60 kilomètres qui font partie de la nationale n°1 sont asphaltés par l’entreprise chinoise CREC. Les autorités du territoire de Kasenga se disent satisfaites de l’avancée des travaux. Les bus de transport en commun couvrent quotidiennement le tronçon Kasenga-Lubumbashi

Dès la sortie de la ville de Lubumbashi, Kasomeno, à 60 kilomètres vers le territoire de Kasenga, la route a revêtu de sa nouvelle robe. Elle a été asphaltée à ce niveau par l’entreprise chinoise CREC. Ces travaux de réhabilitation et d’asphaltage sur la nationale n°1 se poursuivent sur l’axe Lubumbashi-Kilwa-Pweto. C’est un projet financé par la Banque mondiale.

Du côté de Kasenga, le tronçon compris entre le village Kasomeno et ce territoire, soit une distance de 147 kilomètres, est en terre battue. Ici, les travaux de réhabilitation sont exécutés par l’Office des routes, sur financement du gouvernement provincial du Katanga. Sur ce tronçon, les travaux ont atteint 120 kilomètres. Les 25 derniers kilomètres vers Kasenga constituent encore un calvaire pour les conducteurs de véhicules. La route est couverte d’herbes et de plusieurs nids de poule. L’administrateur du territoire de Kasenga se réjouit tout de même de l’avancement des travaux, car, dit-il, son entité est désenclavée. Des bus font désormais le transport entre Lubumbashi et Kasenga.

Source : Okapi/Kinshasa