Le chef d’Etat Major Général des Forces armées de la République démocratique du Congo, FARDC, le général Didier Etumba, s’est adressé aux députés provinciaux, ce lundi à Bukavu, sur le déroulement des opérations Kimia II lancées le 12 juillet dernier. De leur coté, les députés provinciaux lui ont exposé leurs inquiétudes sur ces opérations Pour le général Didier Etumba, ces opérations se déroulent bien : « Depuis (l’opération) Umoja Wetu jusqu’à aujourd’hui, plus de 800 FDLR ont été tués. Notamment pendant l’étape préliminaire, 412 FDLR ont été tués et depuis le lancement officiel de l’opération, il y a déjà 245 FDLR tués au Nord et au Sud-Kivu. Plus de 250 FDLR ont été capturés et plus de 110 dépendants ont été récupérés », a t-il déclaré devant un auditoire constitué des députés provinciaux, des membres du gouvernement provincial ainsi que de quelques officiers de l'armée. De leurs cotés, les députés provinciaux ont eu l’occasion de poser différentes questions sur ces opérations. Certains d’entre eux, comme Byemba Songa, se disent préoccupés par la tournure de ces opérations sur le terrain : «Nous, on n’a pas compris, nous la population. On devait mettre nos troupes à Kindu, à Wamaza, à Kalole, à Fizi et qu’elles commencent à remonter vers la frontière du Rwanda, que ces FDLR soient coincés entre la frontière et notre pays et ils seront obligés de rentrer chez eux. Mais commencer par la frontière et les ramener à l’intérieur ? Mais ils sont allés en profondeur et ils se regroupent en attendant le départ de nos troupes». Au sortir de cette rencontre, les députés se sont réjouis tout de même de l’initiative du chef d’Etat Major Général des FARDC. Source : Okapi/Kinshasa