Le commandement des opérations Kimia II a annoncé mardi la reprise de l’état-major des FDLR situé à Kashindaba, à près de 35 kilomètres à l’est de Mwenga centre. De violents combats qui ont duré deux jours ont eu lieu avant la reprise de cette localité, selon le chef d’état-major général des FARDC qui l’a annoncé

Les combats ont débuté vers 5h du matin, lundi. Les FARDC ont attaqué deux positions des FDLR, respectivement à Bushale et à Kashindaba, à plus de 35 kilomètres à l’est de Mwenga-centre. Après plus de 10h de violents combats, elles ont repris Bushale, affirme le porte-parole des opérations Kimia II. Bilan de l’opération : 14 tués dans les rangs de l’ennemi et aucune perte en vie humaine du côté de l’armée congolaise. Selon le colonel Delphin Kayimbi chargé des opérations Kimia II au Sud-Kivu, plusieurs biens des FDLR ont été récupérés, parmi lesquels, des armes, des panneaux solaires et du matériel administratif.

Sur un autre front, celui de Ksahinda, le général Didier Etumba a également annoncé mardi la reprise de cette localité qui était considérée comme la plus importante base des FDLR dans la province du Sud-Kivu. Ces forces y avaient érigé leur état-major, a ajouté la même source qui a indiqué, sans détails chiffrés, que plusieurs rebelles hutus rwandais ont été tués dans les combats et plusieurs autres ont dû prendre fuite.

Mais un habitant de Mwenga centre contacté le même mardi après-midi, a affirmé avoir encore entendu des coups de feu en provenance de Bushale et Kashindaba, sans autres précisions. Le commandement des opérations Kimia II promet un bilan complet dans les prochaines heures.

Source : okapi /kinshasa