Les enfants de la rue de la ville portuaire de  Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo ‘Ouest de la RDC)  viennent de mettre au point une nouvelle drogue à base de la colle patex, utilisée dans les travaux de menuiserie et de coordonnerie.

   

 Au cours d’un entretien avec un correspondant de l’ACP dans cette ville, quelques jeunes adolescents en rupture familiale, âgés respectivement de 14, 13 et 12 ans, ont déclaré avoir trouvé un moyen de se « camer » (droguer) avec de la colle patex, en lieu et place du chanvre (cannabis) et d’autres sédatifs tels que le Valium, auxquels  ils ont difficilement accès en raison  de leur coût élevé.   

« Quand nous avons besoin de nous camer, nous nous procurons facilement de la colle patex vendue dans de petits flacons de pénicilline à travers les rues, que nous induisons dans du linge après avoir cassé le flacon.

Ensuite, nous inhalons le gaz que dégage la colle par les narines ou par la bouche », ont avoué ces jeunes délinquants, très fiers de leur découverte qui, semble-t-il , est très prisée actuellement  dans la ville portuaire. 

 Selon des témoignages recueillis dans ce milieu, cette drogue se révèle encore plus forte que le marijuana ou les sédatifs habituellement utilisés par ces jeunes délinquants inconscients sans doute des effets néfastes de ces inhalations pour la santé. La ville de Matadi héberge actuellement quelques milliers d’enfants de la rue, pour la plupart  venus de la capitale, Kinshasa.