La ville de Beni, à 400 Kms au nord de Goma, vit dans l'attente du lancement officiel des travaux d'asphaltage de la Route nationale N°4, entre Beni et Kisangani. Cette route est longue de plus de 600 Kms. Et c'est le Chef de l'Etat, Joseph Kabila, qui y est attendu, pour donner le coup d'envoi officiel des travaux qui seront exécutés par l'entreprise chinoise SINO-HYDRO

C'est pour la réussite de l'événement que le gouverneur du Nord-Kivu séjourne à Beni depuis dimanche, à la tête d'une importante délégation des autorités provinciales. Ce lundi, Julien Paluku Kahongya a reçu à l'Hôtel Beni les techniciens de la société chinoise SINO-HYDRO chargée de l'exécution des travaux d'asphaltage de la route Beni-Kisangani: question de faire avec eux le point sur les dernières retouches, avant la cérémonie de lancement officiel.

Sur le terrain entre temps, les travaux préparatoires vont bon train sur le "kilomètre-témoin" qui fera l'objet du lancement officiel, mardi ou mercredi, rien n'est encore bien précisé, côté officiel. Sur ce tronçon qui va du Rond point "Nyamwisi Muvingi" jusqu'au point kilométrique 1, sur la route de l'aérodrome de Mavivi, des dizaines de cantonniers poursuivent le chargement de la chaussée au moyen du concassé compacté, ce qui donne à la route remblayée l'aspect d'un véritable béton, qui n'attend plus que la couche de bitume.

En plus, des caniveaux continuent d'être tracés et maçonnés sur les bas-côtés de la chaussée, pour la collecte des eaux pluviales. Le tout donne à la ville de Beni l'aspect d'un vaste chantier, matérialisé notamment par de nombreuses déviations pour les automobiles.

Toutefois, les usagers de la route à Beni ne s'en plaignent pas: "pourvu que demain, on roule sur une route asphaltée", nous confie un automobiliste.
En attendant, les autorités provinciales du Nord-Kivu ne ménagent aucun effort pour la réussite de l'événement.

Source : okapi