C'est effectif, la localité de Ngando, 26 km au nord de Mwenga-centre est aux mains des Forces armés de la RDC, FARDC, qui l'ont reprise depuis le week-end dernier aux FDLR. Selon le commandement des opérations Kimia II à Bukavu, les combats se poursuivent pour nettoyer la zone et poursuivre les combattants hutus rwandais en débandade

Le bilan fait état de 21 FDLR et 3 FARDC tués au cours de combats qui ont duré une journée, les FARDC ayant rencontré une grande résistance de la part des FDLR qui tenaient à défendre ce dernier bastion dans le territoire de Mwenga. La population jusque là bloquée dans cette région commence à sortir des forêts pour rejoindre les zones récupérées par les forces régulières.

Après Kitamba, Kigogo, Kashindaba, c'est le tour de Ngando d'être reprise par les forces régulières dans ce territoire de Mwenga qui était presque aux 2/3 sous contrôle FDLR avant les opérations. Selon le commandement de Kimia II, les FDLR ont opposé une résistance farouche aux FARDC mais ont été défaits après une journée de combats. Pour le commandant secteur Mwenga, le colonel Heshima, les combats de nettoyage se poursuivent à Ngando avec le 1033e bataillon qui a longtemps opéré dans cette région.

Premier résultat positif selon lui, les habitants longtemps pris en otage par les FDLR sortent peu à peu de la forêt et regagnent les villages reconquis. Les humanitaires eux, ont signalé depuis le week-end dernier un important mouvement de populations touchées par la violence des combats. Ils allaient vers le territoire de Walungu voisin et les forêts environnantes. A Mwenga-centre, on se félicite de cette nouvelle avancée des opérations et qui crée une ceinture de sécurité plus large qu'avant.
Le commandement des opérations Kimya II, précise que les efforts continuent pour suivre les FDLR dans leur fuite et augmenter la pression sur eux pour les contraindre à se rendre en vue du rapatriement.

Source : Okapi