La réouverture prochaine du consulat général de Belgique à Lubumbashi, au Katanga (sud-est de la RDC) a été évoquée au cours d’un entretien que le nouveau ministre belge des Affaires étrangères, Yves Leterme, a eu mardi à Bruxelles avec le nouvel ambassadeur de la RDC en Belgique, Henri Mova Sakany.  

Lors de cet entretien, qualifié de « constructif » dans un communiqué et qui a permis aux deux hommes de « faire connaissance », l’ambassadeur Mova a confirmé l’exequatur pour le nouveau consul général belge à Lubumbashi, M. Dirk Loncke, précise le texte. .

 

En conséquence, poursuit le communiqué, le consulat général pourra bientôt être rouvert et reprendre ses activités, notamment les activités de l’attaché du développement et de la section consulaire (visas).

 

Le nouveau consul général de Belgique à Lubumbashi, rappelle-t-on, était jusqu’ici ambassadeur à Damas (Syrie). Il y a quelques semaines, la date du 15 août avait été annoncée pour la réouverture de ce consulat général, mais un porte-parole du ministère belge des Affaires étrangères a précisé mardi à l’ACP, qu’il s’agissait d’une « date indicative ». Les activités proprement dites reprendront un peu plus tard.

 

Le consulat général de Belgique à Lubumbashi, ainsi que celui de Bukavu, au Sud-Kivu, avaient été fermés en mai 2008, sur une décision du gouvernement congolais après une brouille entre les deux pays, provoquée par des propos jugés inacceptables par les autorités congolaises, tenus par l’ancien ministre belge des Affaires étrangères, Karel de Gucht, aujourd’hui commissaire européen, lors de sa visite à Kinshasa en avril 2008.

 

Le gouvernement congolais avait rappelé son ambassadeur en consultation et fermé son consulat général à Anvers. Kinshasa avait exigé également la fermeture des deux consulats belges en RDC.

 

Depuis le début de cette année, les deux pays ont signé une déclaration commune qui établit entre eux un « dialogue permanent, franc, ouvert, constructif et respectueux des institutions démocratiques légitimes » de la Belgique et de la RD Congo, rappelle-t-on.

Source : Acp