Troupes_FARDCL’inspection que le Chef de l’Etat a effectuée récemment en sa qualité de Commandant suprême des Forces armées de la RDC (FARDC) au front des opérations a fait constater des exploits militaires de ces forces gouvernementales dans leur neutralisation des poches des rebelles rwandais FDLR


De bonnes nouvelles, elles ne sont plus rares au front où les Forces armées de la République démocratique du Congo ont décidé d’en finir avec les FDLR, pourchassés jusque dans leurs derniers retranchements. C’est bien ce qu’indique la météo depuis un certain temps. Bravo !

Toutes les dépêches qui proviennent du Grand Kivu font, en effet, état de la débandade des rebelles hutu rwandais des FDLR. « Mission accomplie, avec succès, sans apport extérieur, mais plutôt avec leur propre logistique », voilà résumé le bilan que le chef d’Etat-major général des FARDC a dressé, jeudi, des opérations menées par des éléments de nos forces armées dans le cadre de l’opération Kimia II. Et il l’a fait à l’intention d’un hôte de marque : le président de la République Joseph Kabila, commandant suprême des FARDC, qui effectuait un aller-retour dans les territoires de Walungu et Mwenga.

Qu’on ait fait du déroulement de l’opération Kimia II un bilan positif, reflétant, en effet, la réalité sur le terrain où les FARDC ont le vent en poupe, cela doit avoir mis du baume au cœur des Congolaises et Congolais en général et de la population kivutienne en particulier. Cela est d’autant plus vrai que les rebelles hutu rwandais ont toujours constitué une grave menace à la paix et à la sécurité dans la région autant qu’ils font vivre un calvaire à peine imaginable aux populations civiles.

Que les FARDC aient complètement détruit le sanctuaire des FDLR, en l’occurrence leur quartier général et leur centre de formation, tout en ayant maîtrisé leur commandement, cela ne peut qu’amener la population congolaise, dans son ensemble, à rendre un hommage mérité à nos vaillants soldats pour le grand travail qu’ils abattent - ici dans le cadre de l’opération Kimia II - et à soutenir encore davantage les FARDC pour anéantir une fois pour toutes ces forces négatives qui ont malheureusement eu le temps de mettre toute une région à feu et à sang.

Effectivement, les bonnes nouvelles ne se font plus rares. « Nous bénéficions du soutien de la population » dans ces opérations de grande envergure, a assuré le chef d’Etat-major des FARDC alors qu’il s’adressait au chef de l’Etat Joseph Kabila dont la visite d’inspection des postes avancés de l’opération Kimia II a remonté le moral des troupes sur place. Comment, avec un moral d’acier, ne pas s’attendre à ce que les éléments des FARDC ne soient fortement requinqués pour pouvoir poursuivre avec autant de succès la mission leur confiée par la nation congolaise. De telle sorte que la paix et la sécurité reprennent droit de cité sur toute l’étendue du Grand Kivu et que la population renoue avec une vie de quiétude, préalable à tout développement.

Avec des succès du genre reprise de la localité d’Isopo (dans le territoire de Mwenga, au Nord-Kivu), dernier verrou des FDLR, et bien d’autres qui jalonnent le parcours des FARDC, l’on est donc en droit d’entrevoir l’avenir avec optimisme pendant que « se poursuivent les opérations de nettoyage et de ratissage contre de petites poches de résistance ». La paix et la sécurité dans cette partie de la République démocratique du Congo, ne seront plus un vœu pieux, mais une réalité que chacun pourra palper. Dans tous les cas, une page sombre est en train d’être tournée pendant qu’une autre, moins malheureuse, prend place…de manière progressive. Très bonne note aux FARDC. Tous les Congolais sont dans la note.

Source : le Potentiel/Kinshasa