Entreprises_Mini_resUn accueil majestueux a été réservé le samedi dernier au Chef du Gouvernement qui foule le sol de Mbuji-Mayi pour la première fois en tant que Premier Ministre. Bain de foule, marche à pied, cortège… C’était une véritable démonstration de force de l’AMP-Palu, prélude du triomphe que cette province prépare pour le Président de la République. Cette visite qui s’inscrit dans le cadre de la relance des activités économiques de la Miba et de la Sengamines a permis à Adolphe Muzito d’évaluer les finances, la production et le circuit commercial de ces deux entreprises minières, poumons du Kasaï-Oriental. L’émissaire de Joseph Kabila a promis de mettre tout en œuvre pour la relance et l’amélioration du social des travailleurs. Le Premier Ministre Adolphe Muzito poursuit sans désemparer sa tournée à l’intérieur du pays. Après le Nord et le Sud-Kivu, dans l’Est de la République, le Chef du Gouvernement a mis le cap sur le centre. Il est arrivé le samedi dernier à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la Province du Kasaï- Oriental. Cette tournée, il convient de le souligner, s’inscrit dans le cadre de la relance des activités économiques du pays, particulièrement dans le secteur des Mines. Un accueil triomphal a été réservé au Chef du Gouvernement qui foule le sol de Mbuji-Mayi pour la première fois, en tant que Premier Ministre. Bain de foule, marche à pied…C’était une véritable démonstration de force de l’Alliance pour la Majorité Présidentielle et du Palu, en prélude du triomphe que cette province prépare pour le Président de la République. Peu après son arrivée le samedi dernier, le Premier Ministre s’est rendu au siège de la Miba où il a circonscrit le cadre de sa visite qui vise à dresser un état des lieux de cette entreprise en vue de la relance effective de ses activités. Il a eu un bref entretien avec le Comité Directeur de la Miba avant d’effectuer un tour au polygone minier. ‘‘…le Président de la République a demandé un rapport. Celui de dire où nous sommes avec la Miba, parce que ça va faire deux ans que nous avons, au niveau du Gouvernement, commencé à injecter de l’argent’’, a-t-il déclaré à ses interlocuteurs. Cette mission, a-t-on fait savoir, permettra au Chef du Gouvernement de faire un état des lieux à trois niveaux, à savoir : les finances de l’entreprise, sa production et son circuit commercial. Une option devra dès lors être levée par rapport à ces trois domaines clés. ‘‘Est-ce que le niveau actuel (de la Miba) permet à ce que les partenaires extérieurs soient intéressés par ce secteur ? Quel type de partenariat ?’’ S’est interrogé Adolphe Muzito avant d’ajouter : ‘‘Nous pouvions aussi nous poser la question : est-ce qu’il faut créer un nouveau capital après avoir déclaré la Miba en faillite ?’’. ‘‘Mais tout cela suppose une période de transition en attendant que la société soit vendable’’, a-t-il conclu. Après Mbuji-Mayi, le Premier Ministre a été hier matin à Miabi, territoire abritant la Sengamines. Ici, comme à la Minière de Bakwanga, le constat est le même : vétusté de l’outil de production, arriérés des salaires, inactivité. Si pour la Miba un plan de relance de USD 20 millions a été approuvé pour 18 mois, il en faut visiblement autant pour la Sengamines. A Mbuji-Mayi comme à Miabi, l’émissaire de Joseph Kabila a promis de mettre tout en œuvre pour la relance de ces deux sociétés, poumons de la Province du Kasaï-Oriental. Il sied d’indiquer qu’avec l’accueil impressionnant qu’elle a réservé au Chef de l’Exécutif Central, la Ville de Mbuji-Mayi a donné la preuve de son adhésion au programme du Gouvernement de la République.

Source : la Prosperité/Kinshasa