Les notables de Kimvula situé à plus de 350 kilomètres de Matadi sont inquiets de l’arrêt des travaux de réhabilitation de tronçon routier reliant ce territoire à Kisantu, dans la province du Bas Congo. Ils concluent que c’est à dessein qu’on veut maintenir leur juridiction dans un état d’enclavement

La route est longue de 150 kilomètres. Les travaux de réhabilitation de cette route se sont arrêtés depuis plus de cinq mois. Ce qui est loin d’arranger les notables du territoire de Kimvula. « Nous ne comprenons pas pourquoi les travaux se sont arrêtés, les tracteurs sont immobilisés au niveau du village de Ngindiga », s’est indigné l’un d’eux ce mardi. Ces notables ne croient plus aux assurances des députés nationaux et provinciaux et même d’autres officiels. Selon eux, leur territoire est sciemment mis dans un état d’enclavement dont les conséquences se font sentir. Les opérateurs économiques n’atteignent plus cette contrée, et les biens de première nécessité coûtent de plus en plus cher. La situation est d’autant plus inquiétante que la saison des pluies s’annonce. Les décideurs doivent donc agir vite, disent les notables de Kimvula.

Au gouvernement provincial, l’atmosphère est plutôt à l’optimisme. La ministre des infrastructures a déclaré que son gouvernement est déterminé à désenclaver ce territoire. Ainsi, 30 000 dollars américains vont être débloqués par l’exécutif provincial du Bas Congo pour remettre en marche les machines et payer le personnel.

Source : okapi