La police de la Société nationale de chemins de fer du Congo (SNCC) a mis la main sur deux personnes suspectées de sabotage de la voie ferrée sur un tronçon du territoire de Mweka. Selon un responsable du service de sécurité de la SNCC dans cette partie de la province du Kasaï Occidental, les actes de sabotages du chemin de fer se sont multipliés ces derniers temps

Les deux personnes arrêtées ont été surprises en possession des morceaux de fer qui servent à relier deux rails. Ces morceaux de fer enlevés sur la voie, sont utilisés par les inciviques pour servir de support à la fabrication de l’alcoolique ou de l’huile de palme, a précisé le commissaire Nondo de la SNCC Kasaï Occidental. « Dans nos investigations, nous avons mis la main sur deux inciviques : nous les avons emmenés à Mweka et nous avons établi les PV. Ce matin, nous les avons déférés au parquet de grande instance de Lwebo, à travers la permanence de Mweka », a-t-il indiqué.