UnikinLe ministre de l’Enseignement supérieur et Universitaire (ESU) Léonard Mashoka a remis mercredi au comité de gestion de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), et au décanat de la faculté de polytechnique une somme importante dont le montant n’a pas été révelé, débloquée par le Président de la République Joseph Kabila, pour payer la tranche des primes des heures supplémentaires des professeurs de cette faculté.

 

Selon le ministre Mashako, le Chef d’Etat «  a dit et agi » conformément à sa décision prise lors de sa rencontre de lundi 24 août dernier avec le premier ministre Adolphe Muzito, sur le dossier de la faculté de polytechnique de l’UNIKIN.

 

Cette somme constitue les frais supplémentaires et la prime des professeurs de cette faculté en vue de démarrer les cours. Le ministre de l’ESU a expliqué au comité de gestion de l’UNIKIN, au décanat de la faculté de polytechnique et aux étudiants, la détermination du Chef de l’Etat et du gouvernement de voir cette faculté fonctionner normalement pour la formation des ingénieurs qui sont bénéfiques pour le pays.

 

Il a souligné également que cette faculté dispose déjà d’une vingtaine des professeurs. Il y a aussi les dossiers d’un bon nombre des candidats professeurs, assistants et techniciens des travaux pratiques qu’il devra nommer incessamment pour faire fonctionner cette faculté, précisant que le gouvernement tente le partenariat, mais d’abord les ressources locales pour débloquer rapidement cette faculté.

 

Le gouvernement est disposé, selon les décisions prises par le Chef de l’Etat, à payer les professeurs même pendant les heures supplémentaires et mettre en place une politique nationale pour préparer la relève afin d’éviter la carence des enseignants.

 

Le ministre a aussi lancé un appel au comité de gestion de l’UNIKIN et à la faculté de polytechnique à travailler d’un commun accord avec le gouvernement pour libérer d’ici décembre prochain, tous le finalistes de quatre promotions bloqués (2005-2006,2006-2007,2007-2008 et 2008-2009).

 

Il a expliqué également le de la déclaration des années blanches pour éviter de contestations ou la remise en cause des diplômes Par les organisassions internationales en charge de l’enseignement dont la RDC est membre.

 

C’est le cas de la faculté de médecine en ce qui concerne les années 2004-2005,2005-2006,2006-2007 et 2007-2008 où les finalistes sont encore présents avec les finalistes de 2008-2009 et d’autres établissements se trouvant dans ces conditions dans l’ensemble du pays.

 

Tour à tour, le recteur de l’UNIKIN, Pr. Michel Kika, nouveau doyen de la faculté de polytechnique et les délégués des étudiants de cette faculté ont vivement remercié le Président de la République et le gouvernement pour leur implication à débloquer la crise au sein de la faculté de polytechnique menacée de fermeture. Les étudiants ont également invité le ministre Mashako à prendre en compte le paiement de leur bourse d’études.

 

source : Acp