AfricomCrestReducedEn partenariat avec la République démocratique du Congo, les Etats-Unis d’Amérique vont réhabiliter, dans les prochains jours, une base militaire à Kisangani pour la formation militaire. C’est ce qui ressort de l’entrevue que le ministre de la Coopération internationale et régionale, Raymond Tshibanda, a eue jeudi dans son cabinet de travail, avec l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Rdc, M. William Garvelink.

On apprend du service de presse dudit ministère que les échanges entre les deux personnalités ont porté sur « la dynamisation et l’approfondissement des relations de coopération » entre les deux pays, notamment dans le domaine technique du secteur agricole pour la sécurité alimentaire et la réforme du secteur de sécurité. « La question de violences sexuelles a été également évoquée au cours de notre entretien afin de pouvoir y mettre fin dans l’Est de la Rdc », a indiqué le diplomate américain.

Pour ce qui est, par ailleurs, des rapports entre la RDC et l’Afrique du Sud, il y a lieu de noter qu’ils sont au beau fixe. Le ciel est sans nuage. Dans tous les cas, l’entretien que le ministre Raymond Tshibanda a eu avec l’ambassadeur de la République sud-africaine, Docteur Molefe Tsele, l’a confirmé une fois de plus.

Et à quelques jours de la tenue, à Kinshasa, du 29ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC, il va de soi que le sujet ne pouvait pas ne pas figurer à l’ordre du jour de leur entrevue, surtout en ce qui concerne la finalisation des préparatifs de ce grand rendez-vous de l’organisation régionale. « Le ministre de la Coopération internationale et régionale m’a rassuré que la Rdc est plus que prête d’organiser le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de pays membres de la Communauté pour le développement d’Afrique australe », s’est enthousiasmé l’ambassadeur Molefe Tsele.

On sait que, dans le cadre de l’organisation de ce sommet, l’Afrique du Sud va passer le porte-étendard à la RDC qui va alors assumer la présidence en exercice de la SADC. «L’Afrique du Sud, a-t-il affirmé, va continuer, dans son rôle de vice-président de la SADC, de soutenir la RDC».