Pour le ministre des Affaires étrangères, il s’agit d’une opération de remise de l’ordre dans la diplomatie afin de rétablir la crédibilité du pays. Alexis Tambwe Mwamba justifie sa décision : " Lorsque vous nommez quelqu'un consul honoraire, il faut que le pays où il est nommé puisse l'accepter en tant que tel. Ce qui est arrivé dans la situation de notre pays, parfois on a nommé, quatre ou cinq consuls honoarire dans une seule même ville. Finalement, ce sont les administrations des pays étrangers qui ont comencé à nous faire la leçon en refusant purement et simplement l'accréditation de ces personnes. Et après plusieurs mois d'enquête, je suis arrivé effectivement à la conclusion que de l'ensemble de tous ceux qui avaient été nommés sans précautions nécessaires, il n'existe que quatorze. J'ai fait rapport au conseil des ministres et j'ai informé les pays concernés que nous avons retiré le mandat à ces personnes. j'ai décidé de remettre de l'ordre dans ce secteur