Justice_marteauLe tribunal de grande instance de Kikwit, dans la province de Bandundu, a rendu, lundi après-midi, son verdict contre le maire de cette ville. Condamné à 10 ans de servitude pénale avec arrestation immédiate, ce dernier était encore libre mardi matin

Godefer Mukenene était poursuivi pour outrage à la magistrature, arrestation arbitraire et rébellion. Cela, à la suite d'une citation directe introduite par deux agents de la police nationale accusant le maire de Kikwit et deux de ses proches, de les avoir empêchés d'exécuter un mandat de prise de corps dument signé par l'autorité compétente. Etait concerné par ce mandat, un certain Mukoko, l'un des proches du maire Mukenene. Après avoir constaté que depuis l'ouverture du dossier, le maire accusé brillait par ses absences aux audiences, et que par ailleurs, ce dernier n'a jamais justifié ces absences, le tribunal de grande instance de Kikwit a rendu le verdict contre M. Mukenene. En plus, le condamné est astreint au paiement, dans le délai légal, de 100 000 framcs congolais de frais de justice. Son collaborateur, M. Mukoko, poursuivi pour rébellion écope, lui, de 5 ans de servitude pénale principale. Mais ce dernier est porté disparu depuis quelque temps. Le troisième accusé, le major Eale du Bureau 2 de la police nationale, a quant à lui été acquitté.


Source : okapi