Deplac_sEncore des incendies criminels au Nord Kivu dans la nuit de jeudi à vendredi à Vutsorovia, localité située à 60 kilomètres au sud de Lubero centre. Deux personnes ont été calcinées et plus d’une dizaine de maisons incendiées, lors de ces incendies attribués aux hommes en uniforme. Une mission conjointe Monuc et l'administrateur du territoire de Lubero s’est rendue sur place ce vendredi pour s'enquérir de la situation


Les assaillants ont utilisé de l’essence pour commettre leur forfait ont témoigné les habitants de ce village du Nord Kivu, mettant le feu à, au total, 15 maisons vers 1h du matin. Deux jeunes filles d’une même famille, âgée de 14 ans et de 18 ans, ont péri dans cet incendie, signale-t-on. Les recherches se poursuivent sous les décombres, vendredi, pour retrouver des survivants ou d’éventuelles victimes de cet incendie, ajoutent les témoins sur place.
Les déclarations ne concordent pas sur les présumés auteurs de cet acte. Certains habitants parlent des FDLR pendant que d'autres sources, par contre, attribuent cet incendie aux FARDC. Le Commandement militaire des FARDC rejette cette accusation et pointe du doigt les éléments du mouvement PARECO, réfractaires au processus d’intégration au sein des FARDC.
Les autorités administratives se sont inquiétées de cet acte criminel qu’elles qualifient de sabotage. Les dégâts matériels, ont elles ajoutée sont énormes : plus de 15 ménages sont, sans abris et sans assistance. Elles lancent un SOS aux personnes de bonne volonté en vue d’assister les victimes.
L’administrateur de territoire, quant à lui, demande que l’unité des FARDC basée à 5 kilomètres de Vutsorovia soit déployée ailleurs. D'après lui, cette unité commet plusieurs exactions à l’endroit de la population civile.