PcLe gouvernement de la RDC, à travers le ministère de la Communication et des médias, a décidé de moderniser l’outil de travail de l’Agence Congolaise de Presse et de renforcer les capacités de son personnel, a indiqué samedi à la FIKIN (Foire internationale de Kinshasa) le secrétaire général au ministère de la Communication et des médias et représentant du ministre Mende empêché, Serges Mukenge, lors de la visite du stand de cette agence télégraphique.   

La modernisation par l’informatisation aide les organes de presse dont l’ACP à livrer une information pertinente de proximité notamment en rapport avec le programme du gouvernement contenu dans les Cinq chantiers de la République, a poursuivi le secrétaire général Mukenge. Le ministère de la Communication et des médias apprécie l’initiative du comité de gestion de l’ACP d’ériger un stand à la FIKIN, car, cela est une preuve de la vivacité de cette entreprise de communication, a-t-il souligné. La modernisation de l’ACP, a renchéri le secrétaire général, s’avère capitale à l’heure de la mondialisation où la RDC, à travers son agence de presse nationale, est appelée à mettre à la disposition aussi bien du territoire national que des pays étrangers des informations à même de contribuer à son développement.

 

L’administrateur délégué général de l’ACP, le Prof Jean Marie Vianney Longonya a, quant à lui, souligné que son comité de gestion croit en la promesse du gouvernement d’équiper bientôt l’ACP en matériel informatique devant lui permettre de rencontrer les préoccupations de ses utilisateurs. L’ACP, a-t-il poursuivi, ambitionne de passer du statut d’agence de presse classique à celui d’une agence de presse multimédia, afin d’offrir à ses clients d’autres services à valeur ajoutée comme la photo, l’infographie, la publicité et l’image animée, et de redevenir la colonne vertébrale du système national d’information.

 

La présence de l’ACP à la FIKIN vise à renforcer sa visibilité et sa lisibilité, a-t-il dit, avant de signaler que depuis le début de l’année, près de 100.000 internautes de par le monde ont visité le site Web de l’ACP, avec les Etats-Unis en tête.

 

L’ADG de l’ACP a invité le gouvernement à prendre ses responsabilités de propriétaire vis-à-vis de cette entreprise de presse dénommée « Maison mère » par les journalistes congolais, en la dotant de moyens techniques et financiers compatibles avec ses missions.

  L’ACP existe depuis 1960 et célébrera l’année prochaine son cinquantenaire. Elle a tenu bon malgré de nombreuses difficultés, grâce au talent et au nationalisme de ses journalistes.

Source : Acp