fardc_photosLes éléments des Forces armés de la République démocratique du Congo (FARDC) se déploient depuis vendredi dans la cité de Salamabila, située à plus de 300 kilomètres de Kindu dans le sud du Maniema. Cette localité sera le centre du démarrage de la deuxième phase des opérations Kimia II contre les FDLR dans cette province. Le commandant de ces opérations, le colonel Delphin Kahimbi l’a annoncé, lundi matin

        Jusqu’à dimanche, au total, 450 militaires des FARDC ont atterri sur la piste de Salamabila en 13 rotations. D’autres rotations sont programmées. Ces mouvements des militaires en provenance de Bukavu entrent dans le cadre des préparatifs de la deuxième phase de Kimia II, précise la même source.

Ils visent un double objectif. D’abord, barrer la route aux rebelles hutus rwandais de FDLR en débandade dans le territoire de Fizi au sud Kivu et qui seraient déjà éparpillés. Ensuite, l’opération vise la mise en œuvre du plan élaboré pour la neutralisation du sanctuaire des FDLR de Fizi. Toujours selon le colonel Kahimbi, les actions menées à partir de Salamabila viseront l’ensemble du territoire de Fizi en général et en particulier Kilembwe et Makola, situés respectivement à 60 et 72 KM de Salamabila.

Le président de la société civile locale se dit satisfait. Il estime que cette opération arrive à point nommé, car il y avait déjà des soupçons de la présence des FDLR dans les forêts proches de Mayamoto à 42 kilomètres de Salamabila. Il a aussi exprimé le souhait de la société civile de voir ces opérations prendre aussi l’axe Kabambare-Babuyu où, selon la population locale, les FDLR ont beaucoup de racines, car ayant épousé des filles Babuyu.

Source : Okapi/Kinshasa