mobutu_09_01ArgentAprès avoir réglé le problème du partage des millions récupérés chez les Suisses, les héritiers Mobutu seraient aussi favorables au rapatriement des restes du Maréchal et au retour de Bobi Ladawa à Kinshasa
Cette fois-ci, c’est la bonne. Alors que Mobutu Sese Seko, le Léopard de l’ex-Zaïre, totalise 12 ans dans l’au-delà, sa succession entend faire d’une pierre deux coups. Elle se rend, en début de cette semaine, au Maroc, pour le rituel recueillement après les retrouvailles d’il y a quelques jours en Europe. Les Mobutu ont lavé les linges sales en famille. Réunis autour de Bobi Ladawa, l’ex-première dame de la RD-Congo, les enfants du premier et du second lit du Maréchal, encouragés par des amis du Léopard, ont aplani leurs clivages qui, jusque-là, mettaient à mal leur quiétude. Exclusive, l’information a été transmise à AfricaNews par un proche des héritiers et des facilitateurs. Par deux fois, ce relais a fait grésiller le téléphone portable d’un de nos puissants rédacteurs en chef. D’avoir accepté de sacrifier un peu de ses unités démontre toute l’importance que la source accorde à l’info. Les Mobutu ont entouré la rencontre d’un grand secret au point où des proches contactés à Kinshasa ont paru quelque peu sceptiques. Des points traités dans cette rencontre de tous les enjeux et de la réconciliation entre les Mobutu, figuraient en ordre utile l’entrée de Ngawali Mobutu, la toute dernière conseillère politique et diplomatique de son père, dans le prochain gouvernement où elle devra occuper un poste ministériel pour le compte de l’UDEMO, parti politique de son frère Joseph Nzanga Mobutu.

              

 

Personne n’en voudra aux héritiers Mobutu de parler enfin le même langage et de regarder dans la même direction. L’acte mérite encouragement. A en croire la source d’AfricaNews, cette réunion de réconciliation a été rendue possible grâce aux bons offices de quelques amis proches de Mobutu Sese Seko qui ont requis l’anonymat pour ne pas entourer leur démarche de beaucoup de publicité. Elle vient sceller l’harmonie entre les membres de la famille de feu le président Mobutu et de donner, du coup, une nouvelle coloration à leur avenir qu’ils devront désormais saisir en se serrant les coudes. Cas des prochaines échéances électorales qu’ils pourraient être amenés à affronter dans la sérénité et l’union des cœurs et des esprits. AfricaNews tient l’information d’une source mieux introduite dans la famille de feu le Maréchal Mobutu Sese Seko qui séjourne présentement en Suisse.

              

      Probable rapatriement des restes du Maréchal


Ses incessants appels téléphoniques ont poussé la Rédaction à croire à la bonne foi de la source. Sur place en Europe où ils ont cogité sur l’avenir de leur famille, les Mobutu ont d’abord résolu l’équation du partage des avoirs de leur défunt père bloqués, jusqu’il y a peu, dans des banques suisses.

Ces millions ont défrayé longtemps la chronique parce que leur partage n’avait pas mis tout le monde d’accord jusqu’avant ladite rencontre. La question de la célébration du 12ème anniversaire du décès de Mobutu a été également abordée. Sur ce point précis, le clan Mobutu se retrouve dès le début de cette semaine au Maroc pour le rituel recueillement devant la tombe de son chef. La source évoque même la probabilité du rapatriement -autre point de désaccord entre les Mobutu-, l’année prochaine, des restes du Maréchal ensevelis au Maroc. Sa veuve, Bobi Ladawa, s’en chargerait personnellement et effectuerait du coup son retour au pays.


Des proches contactés à Kinshasa n’ont pu confirmer ni infirmer ces affirmations. L’autre point inscrit à l’ordre du jour, le non moins important, c’est l’entrée de Ngawali Mobutu au gouvernement. La toute dernière conseillère politique et diplomatique de son père, la dernière née de son premier lit, entrerait dans le prochain gouvernement où elle devrait occuper un poste ministériel pour le compte de l’Union des démocrates mobutistes -UDEMO, parti politique de son demi-frère Joseph Nzanga Mobutu, actuel vice-Premier ministre RD-congolais en charge des Besoins sociaux de base. D’autres sources confient par contre que Ngawali Mobutu serait plutôt favorable à un poste d’ambassadeur de la RD-Congo auprès d’un prestigieux pays occidental compte tenu de ses affaires privées. Dans le gouvernement comme dans la diplomatie, Ngawali Mobutu aurait tout de même rejoint le train de la réconciliation entre les RD-Congolais.


Elle a fait ses débuts en politique dans le cabinet de son père où elle a fait partie de l’équipe de jeunes conseillers recrutés par Mobutu dont le pouvoir commençait à vaciller, et qui soupçonnait certains de ses vieux collaborateurs de trahison. Si son demi-frère Nzanga s’est occupé de la Comm, Kongolu, l’autre demi-frère, de la sécurité et le beau-frère Jean-Pierre Bemba de ses finances, elle, Ngawali, s’est chargé des questions politiques et diplomatiques.
C’est à ce titre qu’elle avait eu le privilège de prendre une part active aux tractations entre le Maréchal et Laurent-Désiré Kabila, pilotées par l’ancien président Sud-africain Nelson Mandela sur le bateau Outenika. Son retour aux affaires pourrait donner du tonus à l’UDEMO.


Source : Africanews