Au total, 325 rebelles ougandais de la LRA ont été tués, 412 armes récupérées, 80 familles rapatriées et 517 enfants libérés. C’est le bilan de l’opération "Rudia", lancée contre les éléments de la LRA qui ne veulent pas se rendre à Dungu, à plus de 700 kilomètres au nord-est de Kisangani. L'état-major des opérations militaires à Dungu, a présenté ce bilan, mardi, à l'administrateur du territoire


 

FARDC

       

Un an après le déclenchement de cette opération, les FARDC considèrent que celle-ci a connu un franc succès. Au début des opérations militaires dénommées "Rudia" en septembre 2008, les LRA avaient été estimés à 1.200 parmi lesquels 500 combattants, a déclaré le commandant de la zone opérationnelle de Dungu, le colonel Mundos Muhindo. La traque a été menée par une coalition de trois armées (soudanaise, ougandaise et congolaise). 325 combattants LRA ont été tués, 17 autres capturés et remis à l’armée ougandaise. 412 armes ont été récupérées, 80 familles rapatriées et 517 enfants libérés des mains des assaillants, a-t-il précisé.

Pour ce qui concerne le reste des combattants, affirme la même source, ils sont présentement en fuite vers la République centre africaine. Quant à la sécurité de personnes et de leurs biens, le colonel Mundos appelle les administrateurs des territoires autrefois affectés par les exactions des combattants LRA à demander à la population de retourner à ses occupations habituelles. Car, ajoute-t-il, la sécurité est restaurée et la capacité de l’intervention des FARDC face aux agresseurs n’est que de quelques minutes; vu l’état de déploiement des FARDC dans la zone opérationnelle.

Le colonel Mundos Mohindo n'a pas cependant donné des détails sur les pertes enregistrées du côté de l'armée régulière et ses alliées. En outre, radiookapi.net n'a pas pu contacter les rebelles de la LRA pour obtenir leur version du bilan de l'opération "Rudia" à Dungu.

                         Source : Okapi