JusticeLe procès en flagrance qui oppose le ministère public contre quatre prévenus pour fraude douanière et abstention coupable a commencé lundi à Lubumbashi au Katanga. Il s’agit d’un inspecteur de l’office des douanes et accises (OFIDA), d’un agent de la sécurité de l'aéroport de la Luano, d’un membre de la brigade anti fraude et d’un citoyen Chinois. Cette première audience a été consacrée aux discussions liées à la procédure

        C'est dans une salle mal aérée et à peine éclairée du palais de justice de Lubumbashi qu'a eu lieu l'audience de ce procès lundi. Le public qui étouffait avec une chaleur sans précédant suivait avec intérêt le procès. L'audience a été suspendue à trois reprises pour différentes raisons. Dès le début, les avocats de la défense ont posé un préalable au tribunal sur la procédure à suivre. Ils ont voulu que la procédure de flagrance soit abandonnée au profit de la procédure ordinaire.
L'entrée d'une vingtaine des sacs de voyage dans la salle d'audience qui contiendrait des minerais bruts avec un poids total de 750 kg a attiré l'attention du public et du tribunal. Ces sacs sont venus du gouvernorat de province où elles ont été consignés après leur saisi vendredi à l'aéroport de la LUANO.
Les avocats des prévenus ont manifesté une inquiétude sur la santé de tous ceux qui se trouvaient dans la salle car personne n'avait une idée exacte du contenu réel de ces valises.
Le président du tribunal a soutenu mordicus que la procédure de flagrance devrait se poursuivre mais la défense est allée en appel. L'audience a été suspendue sans que les valises ne soient ouvertes. La prochaine audience est prevue mercredi.

Source : Okapi