BelgiquedrapeauDans le cadre du Projet d’urgence d’atténuation des impacts de la crise financière, le Royaume de Belgique vient d’octroyer une somme 20 millions d’euros pour la paie des enseignants du secteur primaire et secondaire de la République Démocratique du Congo. Selon le communiqué de presse de la chancellerie belge basée à Kinshasa, ce montant qui est destiné à financer les salaires des enseignants est une réponse à l’appel de l’International Développement Association (IDA) de la Banque Mondiale. Cet appel, indique le communiqué, consistait au financement des rémunérations des chevaliers de la craie en RDC. Ce don constitue une contribution importante à travers la coopération délé
guée, au fonds commun multi bailleurs ou « Trust Fund ».

C’est une institution mise en place par la Banque Mondiale. En effet, cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’appui macro-économique qui vise à atténuer les effets de la fameuse crise financière internationale. Ce projet, qui a été signé en août 2009 par la représentante de l’institution Breton Wood à Kinshasa, Mme Marie-Nelly Françoise et l’Ambassadeur de la Belgique en République Démocratique du Congo, M. Dominique Struye de Swielande est administré par la Banque Mondiale. Encourager les services de bons offices Le Don de la Belgique à la République Démocratique du Congo est salué par les congolais et plus particulièrement les enseignants du secteur primaire et secondaire. Mais, ils souhaitent que les mêmes efforts soient consentis dans d’autres secteurs même si les parents se sentent toujours sous pression des chefs d’établissements. L’aide financière belge arrive au moment où les enseignants ont des yeux rivés vers le gouvernement pour des interminables revendications. Aussi, pensons-nous que les mécanismes seront misent à contribution pour que cette paie arrive à temps entre les mains des enseignants pour ne pas énervé les nerfs des professionnels de la craie et du tableau noir.

Source : le Prosperite