MLCJose_MakilaL’arrêt de la Cour suprême de justice est enfin tombé lundi, dans l’affaire qui opposait depuis 9 mois le gouverneur de l’Equateur José Makila à l’assemblée provinciale de sa juridiction. Déchu par cette dernière à la suite d’un vote d’une motion de défiance en janvier, ce dernier avait introduit une requête en annulation de la motion que la haute cour vient de déclarer irrecevable


       

Par cet arrêt, la Cour suprême de Justice confirme donc la déchéance du gouverneur Makila à la tête de la province de l’Equateur. Et conformément à la Constitution, dans un délai de quinze jours, la Commission électorale indépendante (CEI) devra organiser l’élection d’un nouveau gouverneur de province.

De son côté, le gouverneur déchu déclare s’assumer. « Je n’ai pas à discuter ou à critiquer la décision de la justice. La justice est ce que nous connaissons au Congo », a-t-il déclaré en réaction à la décision de la Cour suprême de justice. Invité à expliciter sa pensée, José Makila a ajouté : « Je suis un homme politique, je prends mes responsabilités, le moment venu. Mais pour l’instant, je dis : la justice est celle que nous connaissons au Congo, à vous de comprendre ce que je veux dire. Je me remets à la population congolaise, à celle de l’Equateur en particulier. Je suis politique, je le resterai pour défendre leurs intérêts, un point, un trait. »

Source : Okapi