chinedrapeauLes autorités du gouvernement de la province de Guandong, en collaboration avec le ministère chinois des Affaires étrangères, se sont entretenues, le vendredi 25 septembre 2009, avec le groupe des journalistes de l’Afrique, Asie du sud et d’Amérique latine invités pour participer à la cérémonie de la célébration du 60 ème anniversaire de la fondation de la république populaire de Chine. A cette occasion elles ont, entre autres, exprimé leur disponibilité de jumeler leurs villes avec celles du monde entier notamment Kinshasa et Guangzhou.

Les responsables du gouvernement de la province de Guandong, en collaboration avec le ministère chinois des Affaires étrangères, s’étaient entretenus, le vendredi 25 septembre 2009, avec le groupe de journalistes de l’Afrique, Asie du sud et d’Amérique latine invités pour participer à la cérémonie de la célébration du 60ème anniversaire de la fondation de la république populaire de Chine. La presse de la République démocratique du Congo était représentée par le journal Le Potentiel et l’Agence de presse associée (APA).

Cette conférence a eu lieu à l’hôtel White Swan de la ville de Guangzhou. Le choix de cette ville s’explique par le rôle majeur qu’elle joue actuellement dans le processus de développement socio-économique de la Chine populaire.

A une question de la presse sur les possibilités de jumelage entre la ville de Guangzhou et celle de Kinshasa, Mme Su Caifang, directrice adjointe du bureau des Affaires étrangères du gouvernement du peuple de Guangdong, a répondu par l’affirmative. Elle a déclaré que le gouvernement de la province de Guangdong était prêt à jumeler ces villes avec celles du monde entier.

Et si la République démocratique du Congo veut entrer en jumelage avec la ville de Guangzhou, les Congolais devront contacter le bureau des Affaires étrangères de cette province. Ce qui permettra aux autorités de Guandong de demander au Comité central, c’est-à-dire au gouvernement central, d’autoriser le jumelage entre la ville de Guangzhou et celle de Kinshasa.

A noter que les Congolais représentent un pourcentage important parmi les commerçants africains qui font des affaires à Guangzhou, l’une des villes les plus attractives de la province de Guangdong et de la Chine.

A en croire Mme Su Caifang, la province de Guangdong est devenue, 30 ans après l’application des réformes initiées par Deng Xiaoping, le modèle du développement économique .

DESTINATION PRISEE

M. Cai Yun ge, directeur provincial-adjoint du commerce extérieur, a indiqué que sa province a réalisé des succès ces dernières années grâce à la politique d’ouverture de Deng Xiaoping et du parti communiste chinois.

Cette province de Guangdong a, à cet effet, connu un essor économique considérable consacrant davantage l’ouverture de l’empire du milieu vers l’extérieur.

Et, au fil des temps, Guangdong est passée d’une province agricole à une province industrielle. En plus, son produit intérieur brut (Pib) est en augmentation progressive et en 2008 il a franchi la barre de trois mille milliards de dollars américains. Un montant qui a représenté le tiers de recettes de la Chine

En outre, cette province s’est distinguée par l’optimisation de l’industrie manufacturière, en réalisant une percée spectaculaire dans l’industrie du pétrole, automobile et autres. Ce qui a, par conséquent, attiré de nombreux investissements directs étrangers (IED).

Guangdong a aussi amélioré ses infrastructures pour occuper actuellement la troisième place sur le plan national. Preuve d’une stabilité économique qui explique le fait qu’au moins 200 entreprises de cette circonscription administrative sont cotées à la bourse.

Il faudra également mettre à l’actif de la province de Guangdong les succès réalisés dans la protection de l’environnement, la réduction des émissions polluantes. Le niveau de vie de la population a sensiblement augmenté ces dernières années.

Cette province industrielle est, de ce fait, classée au premier rang national dans le domaine de l’assistance de vieillesse et maladie.

Entre-temps, les autorités de cette province ont pris un train de mesures pour doper davantage l’économie. Il s’agit notamment de stimuler la demande domestique, stabiliser la demande extérieure, poursuivre la restructuration des industries et la réforme dans les domaines importants et améliorer le niveau de vie de la population.

Sur le plan international, l’Afrique figure parmi les destinations les plus prisées des investissements de la province de Guangdong. C’est ainsi que jusqu’au mois de juin 2009, Guangdong a investi dans 11 pays africains dont le Nigeria, Maurice , République démocratique du Congo, Gabon, Zambie et le Ghana, pour un montant total de 0,199 milliard Usd.

source : le Potentiel