beachLe bilan du naufrage de la baleinière Men Excel le mardi 29 septembre dernier sur la rivière Inzia dans la province de Bandundu est révu a la hausse : 11 morts, 70 personnes portées disparues et 60 autres rescapées. Chiffres rendus publics par les autorités provinciales après des enquêtes menées sur le lieu du drame, à Bagata


       

Une délégation de la province avait été dépêchée sur le lieu de l’accident, situé à plus ou moins 70 kilomètres de Bandunduville. Elle a rendu public le résultat de ses investigations : 11 corps ont été retrouvés et enterrés, 70 personnes demeurent portées disparues contre 60 rescapés. Près de 150 personnes avaient pris place à bord de l’embarcation au départ. La surcharge et le manque de garantie sécuritaire ainsi que la vétusté de la baleinière, sont les causes du drame, affirment les autorités provinciales de Bandundu. Mais, d’autres sources accusent les agents du commissariat fluvial de Bagata de négligence dans le contrôle du trafic fluvila dans cette contrée et de privilégier leurs intérêts pécuniaires sans le moindre souci des conditions sécuritaires des passagers et des biens.

La baleinière Men Excel provenait de la localité de Sanga, en partance pour Kinshasa. Elle avait chaviré sur la rivière Inzia, à son croisement avec la rivière Kwilu, à la hauteur du village Mobuli, entre les cités de Beno et Bagata. Au départ, le chiffre avancé était de 40 morts, selon une première version du commissariat fluvial provincial. Mais, plus d’une semaine après l’accident, une délégation partie de Bandunduville, après enquête sur le lieu du drame, rectifie les données et avance un bilan définitif tel qu’indiqué ci-haut.

source : Okapi