USAL'USAID à travers le projet Axxes a remis plus de deux millions de seringues autobloquantes aux zones de santé de la République démocratique du Congo. La cérémonie de remise officielle de ce don a eu" lieu mardi 6 octobre 2009, à l'ECC Sanru, sur l'avenue de la Justice, dans la commune de la Gombe, en présence du secrétaire général à la santé, du directeur du Programme élargi de vaccination (PEV), du vice-président de l'ECC et autres partenaires du ministère de la Santé.

C'est don est lé fruit d'un plaidoyer conduit par l'ECC-IMA pour contribuer davantage à la réussite de la vaccination en RDC. " Nous sommes convaincu que ce geste contribuera à l'amélioration de la couverture vaccinale du pays et à l'atteinte des enfants non atteints et que cette donation sera utilisée â bon escient ", a souligné le Directeur de l'ECC, Dr. Léon Kintaudi, dans son mot de circonstance.

Pour lui, plus de 300.000 enfants et autant de femmes enceintes pourront être vaccinés correctement, complètement et en toute sécurité. Il a à cet effet lancé un cri d'alarme à tous les autres partenaires de la vaccination pour un plaidoyer auprès du gouvernement, en faveur d'une augmentation substantielle du budget de la santé au niveau national. Cela, pour que la ligne budgétaire pour achat des vaccins soit inscrit dans chaque budget et soit suffisamment fourni.

Pour   sa   part,   Dr.   William Clemmer, chef du projet Axxes a rassuré le ministère de la Santé et différents partenaires qu'IMA ne cessera pas de fournir des efforts en termes de plaidoyer et de mobilisation des ressources en faveur de la santé "en RDC. " A ce sujet, nous ayons établi un partenariat avec Becton-Dickinson and Company qui est une entreprise internationale qui fabrique les seringues autobloquantes. Nous sommes optimistes que ce deuxième don ne sera pas le dernier ", a-t-il indiqué- M a. remercié l'USAID pour sa confiance placée en son projet. A son tour, Michèle Rusul de l'USAID a fait savoir que la RDC connaît beaucoup de problèmes de santé. "'Nous allons travailler ensemble pour que le problème de vaccination soit résolu ", a-t-elle ajouté.

Le représentant du Secrétaire général à la santé a quant à lui remercier tous les partenaires de son ministère pour ce geste important en faveur des enfants de la RDC. Car, vacciner, c'est aimer.

Il sied de souligner que le projet Axxes, financement de l'USAID, est un projet d'appui global à une population de 8 millions d'habitants représentant près de 15% de la population totale de la République démocratique du Congo repartie dans 57 zones de santé localisées dans les deux Kasaï, au Katanga et au Sud-Kivu. Débuté en septembre 2006, il prenait fin dans sa première, phase en septembre 2009 s^oit 3 ans et ira dans sa deuxième phase, d'une année jusqu'en septembre 2010 avec plus de 18 millions de dollars USD.

Source : la Référence