Arm_e_congolaiseLes éléments des Forces armées congolaises (FARDC) du 321e bataillon commando de la force de réaction rapide qui étaient en formation à Kindu sont opérationnels depuis samedi. Arrivés au terme de cette formation, ils ont reçu leurs brevets et divers prix au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le même jour au camp Lwama, et présidée par le chef d’état-major des forces terrestres, le général Gabriel Amisi

 


La formation de ces éléments a été assurée par des instructeurs belges. C’est le colonel Lawrence, l’un de ces instructeurs, qui a procédé officiellement à la remise du bataillon formé aux FARDC. Il a affirmé qu’ils ont donné aux militaires congolais une formation de qualité qui portait sur trois volets : physique, technique et moral.

Le chef d’état-major des forces terrestres des FARDC était entouré, à cette cérémonie, des officiers chargés des opérations, de la logistique et du génie militaire, notamment. Il a demandé aux lauréats d’obéir à leur commandant, et à celui-ci de commander ses troupes suivant les lois du pays et le règlement militaire. Parmi les participants, un capitaine retraité, 89 ans, un des premiers adjudants congolais de la Force publique en 1959, a aussi appelé les militaires du 321e bataillon formés à protéger les personnes et leurs biens.

Du côté belge, la délégation présente à la cérémonie comprenait, notamment, l’ambassadeur du Royaume de Belgique en RDC et plusieurs officiers de ce pays.

Source :  Okapi