image_file_2524Le colonel Floribert Bofate Lihamba, commandant second de la Garde républicaine (GR), ex-GSSP, a été mis aux arrêts à Lubumbashi le 12 octobre dernier avant son transfert le 14 octobre à Kinshasa. Selon des sources officielles citées par l’AFP, cet officier est accusé de mauvaise gestion des finances au sein cette unité des FARDC,

Garde républicaine dans son ancienne uniforme D’autres officiers de la Garde republicaine seraient aussi impliqués dans cette affaire de mauvaise gestion des finances. Mais depuis que le colonel Bofate se trouve dans la capitale congolaise, il n’aurait pas encore été présenté devant la justice. Selon un communiqué de l’ONG de la défense des droits de l’homme la Voix des Sans Voix, avant son transfert à Kinshasa, cet officier aurait plutôt été placé en résidence surveillée à Lubumbashi. Le communiqué de l’ONG rendu public dimanche le 18 octobre indique, en plus, que le colonel Bofate serait poursuivi pour conspiration contre le regime en place. Information non confirmée par des sources officielles du pays. Entretemps, sa résidence à Kinshasa aurait été fouillée par des éléments de la Garde républicaine et une vingtaine d’appareils de communication ainsi que 3 ordinateurs auraient été saisis à l’issue de cette fouille. Le colonel Foribert Bofate est officier de la Garde républicaine depuis l’époque de Laurent-Desiré Kabila. Et c’est depuis près de six mois que son siège a été placé à Lubumbashi, au Katanga.


Source : Okapi/Kinshasa