Camion_marchandisesPlus de cinq villages compris entre 13 et 48 kilomètres sur la route d'Opienge sont désertés de leurs habitants depuis le mois de juin dernier. Le mouvement se poursuit, et selon des témoignages, les habitants de la contrée craignent les tracasseries militaires

        Ces villages désertés sont, notamment, Maduluma, Anyendo, Bandiko, Bababaka, Bafwakenge et Bakilisa. Leurs populations respectvies se sont soustratites de nombreuses exactions et tracasseries militaires dont elles sont l’objet. Selon des témoins, des soldats font du trafic du riz et du gibier, et sur le parcours, ils réquisitionnent, de force, des habitants de ces villages pour le transport de leurs colis. Ce qui est un calvaire pour ces derniers. En plus, les mêmes militaires soumettent à ces habitants au paiement des taxes et leur arrachent poules et chèvres, ajoutent les mêmes sources.

Contacté, les commandant du 908è bataillon de Bafwasende, le colonel Alain Ilunga confirme les faits. Il promet de convoquer le commandant des opérations d’Opienge pour mettre fin à cette situation qui n’honore pas la dignité des FARDC, a-t-il indiqué.

source : Okapi/Kinshasa