chantierLe pont reliant le village de Komanda à Mambassa dans le district de l’Ituri, a été reconstruit grâce au financement du gouvernement britannique et à l’effort conjoint de la Monuc et des FARDC. Cet important moyen de communication entre la Province Orientale et le Nord-Kivu était en état de délabrement depuis mars 2007.

Le ministère de la Défense britannique a travers le Département pour le Développement International (DFID) a financé ce projet pour un montant de 1,43 million de dollars. Les pièces détachées du pont sont arrivées de Londres par avion jusqu’à Mombassa, au Kenya, après quoi, le transport s’est fait par route.

Ce pont est un moyen stratégique de communication entre les villages de Komanda et de Mombassa. Une bonne partie de marchandises en provenance des pays de l’Est africain (Kenya et Ouganda entre autres) transitent par là, de même que les marchandises et produits en provenance de Kisangani.

Les données techniques du nouveau pont montrent l’importance de l’œuvre accomplie. Il mesure 120 mètres de long avec deux voies latérales pour le passage des piétons et sa capacité a été augmentée pour permettre le passage des poids jusqu’à 8 tonnes.

Les experts du contingent népalais de la Monuc et des ingénieurs anglais avaient évalué le projet en janvier dernier. La construction a commencé en début août et elle s’est terminée le 17 septembre dernier. 35 spécialistes du contingent népalais y ont participé.

Pour sa part, le gouvernement congolais a disposé de 28 effectifs du génie civil des FARDC qui ont travaillé main dans la main avec la Monuc dans la réhabilitation du pont.

Les bénéfices du pont sont énormes, non seulement pour les populations de deux villages connectés, mais pour toute la région entière. Le pont facilite le commerce entre la Province Orientale et le Nord-Kivu. Depuis sa destruction en mars 2007, les commerçants devaient payer les frais de transport en pirogue pour un montant qui pouvait aller jusqu’à 270 dollars par traversée, pour écouler leurs produits dans l’autre rive.

Le gouverneur de la Province Orientale, Médard Autshaï, a ouvert le pont à la circulation des piétons et des marchandises le 19 octobre 2009.

le Potentiel/Kinshasa