francois_mwamba001MLCFrançois Mwamba, secrétaire général du MLC de Jean-Pierre Bemba Gombo se dit être menacé de mort au téléphone et sur Internet. Les menaces éxigent sa démission de ses fonctions au sein de ce parti politique de l’opposition institutionnelle. Par solidarité, les députés nationaux de deux provinces du Kasaï se sont réunis le week-end dernier pour lui apporter leur soutien tout en préconisant une rencontre avec les notables de l’Equateur pour enterrer la hache de guerre

       

Selon le député Alain Mbaya, élu de la province du Kasai-Oriental, les auteurs de la menace contre François Mwamba seraient originaires de la province de l’Equateur qui estiment que ce dernier gène leur marche au sein du Mouvement de libération du Congo (MLC). D’après la même source, ceux qui cherchent le départ de François Mwamba du MLC sont des partisans de la violence qui auraient souhaité que le parti puisse recourir aux méthodes fortes pour, éventuellement obtenir la libération de Jean-Pierre Bemba.

Dans une déclaration rendue publique à l’issue de leur rencontre du week-end, les députés nationaux de deux Kasai demandent un rapprochement avec leurs collègues de l’Equateur pour trouver une solution à cette affaire afin d’enterrer la hache de guerre. «   Le MLC n’appartient à personne, c’est un mouvement national< », a souligné le député Alain Mbaya. « Je suis déjà en contact avec les notables de deux Kasai pour qu’ils se réunissent d’abord entre eux, et ensuite, ils prendront langue avec ceux de l’Equateur », a-t-il laissé entendre.

Source : Okapi/Kinshasa