MLCLe Collège des fondateurs du Mouvement de libération du Congo témoigne toute sa solidarité au secrétaire général François Muamba.

 

La menace de mort était prise très au sérieux par le secrétaire général du MLC. Il a obtenu un soutien massif des députés du grand Kasaï dont il est originaire. Le silence observé par les instances du MLC, jusqu’il y a peu, avait étonné les observateurs. Celle lacune vient d’être corrigée par le collège des fondateurs, une importante structure du parti de Jean-Pierre Bemba. Cette instance a décidé de renouveler publiquement non seulement son soutien mais aussi «toute sa confiance» à François Mwamba.

En même temps, le collège des fondateurs invitent «les militants et sympathisants du MLC, de ne pas tomber dans le piège de la manipulation afin de préserver le caractère nationaliste, républicain et démocratique» du combat politique mené par le premier parti de l’opposition institutionnelle.

Pour le MLC, les menaces proférées contre le secrétaire général du MLC, par des personnes obscures, se réclamant agir au nom du parti, le collège des fondateurs «dénonce toutes ces manipulations qui répondent à des stratégies préétablies de déstabilisation du MLC voulues par des acteurs politiques bien identifiés», lit-on dans un communiqué parvenu à notre rédactions.

Communiqué de presse

Le Collège des fondateurs du Mouvement de libération du Congo, s’est réuni en session extraordinaire ce mardi 03 novembre 2009, au siège national du parti.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : a) La situation du président national ; b) Examen des cas des cadres du parti suivants : - Monsieur Gabriel Bolenge, membre du Collège des fondateurs et candidat « Indépendant » au poste du gouverneur de l’Equateur ; - Honorable Michel Bongongo, secrétaire national et candidat « indépendant » au poste du gouverneur de l’Equateur ; - Honorable Vincent Mokako, député provincial du MLC et co-listier vice-gouverneur sur la liste adverse au MLC c) Menace contre le secrétaire général du MLC, l’honorable François Muamba.

1. S’agissant de la situation du président national, le collège des fondateurs a été informé de l’évolution du dossier judiciaire à la CPI, et note avec regret la campagne suspecte de désinformation et de manipulation médiatique sur l’évolution de la procédure orchestrée par le représentant du Bureau CPI/RDC.

2. En ce qui concerne les 3 hauts cadres précités dont les comportement frisent l’indiscipline et l’insubordination, le collège des fondateurs, tout en réitérant son appel à la cohésion et à l’unité du parti, a décidé d’instituer une « Commission ad hoc » afin de statuer dans les meilleurs délais sur ces cas.

3. Pour ce qui est des menaces proférées contre le secrétaire général du MLC, par des personnes obscures, se réclamant agir au nom de certaines structures non connues par les instances dirigeantes du parti, le collège des fondateurs dénonce toutes ces manipulations qui répondent à des stratégies préétablies de déstabilisation du MLC voulues par des acteurs politiques bien identifiées.

Le collège des fondateurs témoigne toute sa solidarité au secrétaire général et lui renouvelle toute sa confiance.

Il lance un appel aux militants et sympathisants du MLC, de ne pas tomber dans le piège de la manipulation afin de préserver le caractère nationaliste, républicain et démocratique de notre combat politique.

« Avec Dieu, nous vaincrons » Fait à Kinshasa, le 03 novembre 2009 N’Dom Nda Ombel Constant Secrétaire général ai

Source : le Potentiel/Kinshasa