Lubumbashi, Tenke Fungurume Mining SARL (TFM) est heureuse d’annoncer que sa maison mère TF Holdings Limited a payé à La Générale des Carrières et des Mines (Gécamines) un montant supplémentaire de 10 millions USD en règlement de la prime de cession conformément aux conditions de sa Convention Minière Amendée et Reformulée (CMAR) et de sa Convention d'Actionnaires Amendée et Reformulée (CAAR). Ce paiement porte à 80 millions USD le total des montants payés au titre de prime de cession, un paiement supplémentaire de 20 millions de dollars américains étant prévu au cours des deux prochaines années.  TFM produit actuellement environ 10 000 tonnes de cuivre par mois, soit à peu près trois fois l'objectif contractuellement fixé. Entre-temps, TFM continue d’effectuer les réceptions techniques de ses installations de cobalt. En outre, TFM s'apprête à entamer une étude de faisabilité sur l’extension du projet actuel comme prévu dans la CMAR.

            

            

TFM a investi près de 2 milliards de dollars américains dans le développement de ce projet, qui constitue le plus important investissement privé en République Démocratique du Congo (RDC).  Ce complexe industriel de classe mondiale sera en mesure de produire 115 000 tonnes de cathodes de cuivre et plus de 8 000 tonnes de cobalt par an dans la phase initiale de développement. Plus de 50% des bénéfices générés par ce projet vont rester en RDC sous forme d'impôts, de redevances et de dividendes. Jusqu’à date, TFM a payé 165 millions de dollars américains en taxes, impôts et autres obligations.  En incluant les prestations de services locaux, plus de deux tiers des bénéfices de ce projet demeureront dans le pays.

TFM a opéré des investissements majeurs dans le réseau électrique de la région, dans les routes et dans l’infrastructure, notamment un investissement de 170 millions USD pour la rénovation de la centrale électrique de N’Seke et d'importants investissements pour la réhabilitation de 174 km de la route nationale entre Likasi et Fungurume.

TFM a exécuté tous ses engagements et obligations en vertu de ses conventions minières.  Elle estime avoir travaillé dur pour constituer un exemple d’investissement réussi en République Démocratique du Congo (RDC) et  continuera à renforcer ses partenariats dans les secteurs public et privé afin que TFM continue à générer des profits pour l'Etat, pour la Province du Katanga, pour ses travailleurs congolais et pour la population congolaise en général.