FARDC_TroupesDes combats opposent depuis ce vendredi, à 3 heures du matin, heure locale, les éléments de la 12e brigade des FARDC à une coalition de Mai-Mai des mouvements "Fujo" et Yakutumba, dans la presqu'île d’Ubwari, en territoire de Fizi, rapporte radiookapi.net


        Les affrontements ont lieu précisément au village de Some. L’ex-chef Yakutumba a avoué avoir lancé cette attaque contre les FARDC de l’opération Kimia II, en réponse à celle qui a été perpétrée contre lui et ses hommes lundi dernier dans son quartier général d’Ubwari. Une attaque survenue, d’après lui, pendant qu’il était en train de sensibiliser ses troupes qui se trouvaient au quartier général, en vue de leur intégration au sein des FARDC. Selon l’ex-chef Yakutumba, tous les Mai-Mai du Sud-Kivu auraient constitué une coalition pour un combat général, étant donné que ces derniers se sentent méprisés, et qu’aucune des promesses faites par le gouvernement n’a été tenue. Yakutumba revendique aussi l’attaque du camp d’intégration de Luberizi de mercredi dernier et celle de la forêt d’Itombwe qui entrent, souligne-t-il, dans le cadre de ce combat général.

Au sujet des affrontements déclenchés vendredi matin, l’ex-chef Mai-Mai affirme que ses hommes ont pris le village de Some et sont sur le point d’occuper toute la presqu’îile d’Ubwari. Allégation rejettée par le capitaine Olivier Hamuli, porte-parole des opérations Kimia II au Sud-Kivu. Tout en reconnaissant l’attaque, ce dernier indique que l’offensive de ces Mai-Mai a été repoussée par les FARDC, et que la situation est sous contrôle des forces loyalistes.

source : okapi