Militaires_FARDCUn officier des Forces armées de la RDC a été arrêté lundi au cachot de l’auditorat militaire de Dungu, en Province Orientale. Selon l’auditeur militaire de ce territoire, il lui est reproché de n’avoir pas arrêté, pour besoin d’enquête, deux de ses subordonnés suspectés de meurtre d’une femme et de son enfant d’environ deux ans

       

Le drame ayant conduit à la mort de la dame et de son enfant a eu lieu samedi dernier à 27 kilomètres à l'est de Dungu, sur la route de Faradje.
L’officier arrêté est un sous lieutenant. Ses deux subordonnés étaient absents lors de l'appel nominal effectué par leur supérieur quelques heures après le meurtre. D'après l'auditeur militaire du parquet détaché à Dungu, l’officier aux arrêts a reçu des instructions pour arrêter ses subordonnés, pour raison d’enquête. Instruction qu'il n'a pas exécutée. C’est pour cela qu’il est poursuivi pour violation des consignes, a-t-il indiqué.
Le même soir du drame, les deux soldats suspects ont réussi à se soustraire de leur unité pour se volatiliser dans la nature, a également indiqué la même source. Selon la société civile de Dungu, il y a eu des rescapés lors de ce drame. L’un des rescapés serait admis à l'hôpital général de Dungu pour des soins médicaux. Un autre rescapé, conducteur de moto, est jusque-là porté disparu, après avoir été touché par balles.

source : okapi