OnatraLe Président Joseph Kabila Kabange s’est engagé à tout mettre en œuvre pour apporter des solutions aux problèmes des travailleurs de la SNCC (Société nationale des chemins de fer du Congo), relancer les activités de cette société d’Etat sur l’ensemble de son réseau et moderniser l’entreprise, au terme d’un entretien de plus d’une heure qu’il a eu vendredi à Lubumbashi avec le comité de gestion et la délégation syndicale de cette société. 

L’administrateur-directeur général de la SNCC, Freddy Struman  a déclaré, à l’issue  de l’entretien, avoir fait avec le Chef de l’Etat le tour d’horizon de la situation prévalant au sein de l’entreprise, particulièrement celle relative aux problèmes sociaux auxquels l’entreprise fait face, au plan d’actions ainsi qu’aux perspectives d’avenir à court et à très long terme. M.Struman, qui a confirmé l’effectivité de la reprise des activités à la SNCC après une longue grève de trois mois, s’est réjoui d’annoncer que la situation au sein de cette entreprise va en s’améliorant.  « Au mois d’octobre, le tonnage a doublé », a-t-il indiqué, avant d’ajouter : « Petit à petit, nous allons apporter des améliorations dès lors que les préoccupations des travailleurs sont aussi les nôtres ». Toutefois, il a tenu à préciser que « cela ne veut pas dire qu’aujourd’hui nous  avons les moyens pour  tout résoudre en une fois ». Se confiant à son tour à la presse, le président du bureau de la délégation syndicale nationale de la SNCC, Umba Ilunga, a lancé un message d’espoir et d’encouragement aux cheminots, étant donné  que le Président Joseph Kabila Kabange, selon lui, est déterminé à sauver la SNCC. Il a par ailleurs fait savoir que le Chef de l’Etat a promis de résoudre toutes les questions qui lui ont été posées par la délégation syndicale. Il s’agit entre autres du renouvellement de l’outil de travail devenu vétuste, de la modicité du taux de change auquel les salaires sont payés à la SNCC (1 Usd=400Fc), de l’admission à la retraite  des travailleurs ayant atteint l’âge exigé, de la spoliation des concessions de la SNCC en provinces  et de l’obtention des concessions en faveur du personnel n’ayant pas bénéficié de l’opération « vente-maison » initiée par l’entreprise. Il a également évoqué la délocalisation d’une usine qui déverse des produits toxiques dans une école et dans un camp des travailleurs de la SNCC. Le Président Joseph Kabila s’est aussi rendu vendredi à l’Hôtel Karavia, en vue   de s’enquérir de l’évolution des travaux qui y sont exécutés. Il a ensuite visité le Jardin zoologique de la ville de Lubumbashi.

source : Acp