HopitalEnfin, une salle d’opération pour l’hôpital de la Rive, 1er hôpital général de la ville de Kinshasa construit en 1917, à l’époque de Léopoldville, et dont les soins étaient consacrés uniquement aux autochtones.

 

En présence de l’ambassadeur de l’Ordre Souverain de Malte, du ministre provincial de la Santé, des affaires sociales et actions humanitaires et du représentant de l’ambassadeur de la Belgique en RDC, M. Auguste Mopipi Mukulumanya, ministre de la Santé publique, a, le dimanche 22 novembre 2009, présidé la cérémonie marquant l’inauguration de la salle d’opération de l’hôpital de la Rive, dont la construction était financée par Action Damien, une ONG belge.

Cette salle d’opération, a précisé le ministre de la Santé, va servir, non seulement les malades présentant  des infirmités  dues à la lèpre, mais tout cas signalé dans la zone de santé  de Binza/Ozone  nécessitant  une intervention chirurgicale. Cet hôpital a cessé ainsi d’être  une léproserie pour devenir  l’hôpital de référence  de la zone de santé  de Binza/Ozone.

A travers cette œuvre, a renchéri le ministre de la Santé,  les malades lépreux  pourront bénéficier  d’une meilleure prise en charge afin d’espérer  reprendre l’usage de leurs membres pour qu’ils puissent devenir utiles à la société et contribuer  à la reconstruction du pays.

Directeur du Programme national d’élimination de la lèpre (PNEL), le Dr. Mputu  Luengu, avait auparavant indiqué que, conformément   à la nouvelle  stratégie de lutte contre la lèpre proposée par l’OMS, le PNEL a commencé à renforcer  la prévention  des infirmités  ainsi que la réadaptation  physique des malades de la lèpre.

Pour ce faire, un chirurgien a été recruté  pour s’occuper  de la chirurgie de la lèpre au sein du Programme et les coordinations provinciales  lèpre-tuberculose  ont été renforcées par l’engagement des   kinésithérapeutes pour s’occuper  de la prévention  et les soins des infirmités dues à la lèpre par la promotion d’auto-soins. Mais, pour faire la chirurgie lèpre, il faut des infrastructures et du matériel approprié.

D’où, la construction et l’équipement  de la salle d’opération de l’hôpital de la Rive  par  Action Damien. Cette nouvelle expérience va être étendue à  toutes les provinces du pays. Et, avec l’appui de Action Damien, l’équipe  de chirurgie du PNEL est à pied d’œuvre à Moba, au Katanga, pour la chirurgie  reconstructrice de la lèpre avec l’assistance  d’un chirurgien venu de l’Inde.

Outre l’hommage qu’ils ont rendu à Action Damien, le Dr. Mazez Kabem, médecin-directeur à l’hôpital de la Rive et un représentant des anciens lépreux ont sollicité l’intervention du ministre de la Santé pour la récupération du centre de réhabilitation installé au sein de l’hôpital, comprenant des ateliers de menuiserie, de coupe-couture et un centre  d’informatique et  dont la gestion  a été confiée  depuis trois ans  à l’ONG Parttage-Vie (Pavie). A l’heure actuelle, les activités sont totalement aux arrêts.

Source : le Potentiel