La République démocratique du Congo et le royaume de Belgique ont signé, hier mercredi 2 décembre à Kinshasa, deux conventions portant sur la réhabilitation des pistes agricoles au niveau rural et sur la formation des enseignants à l’aide des manuels scolaires.   Et ce, dans le cadre du Programme indicatif de coopération (PIC) élaboré entre les deux pays. La RDC a été représentée par le ministre de la Coopération internationale et régionale, Raymond Tshibanda N’Tungamulongo. Tandis que la partie belge l’a été par Dominique Struye De Swielande, l’ambassadeur en RDC.

Au cours d’une audience lui accordée par le ministre Raymond Tshibanda, le diplomate belge a indiqué que ces deux conventions sont d’une importance capitale dans la mesure où elles contribuent à la relance de cinq chantiers et au développement de la RDC.

Avant d’ajouter que la signature de ces conventions balisera le chemin pour une nouvelle ère de la coopération entre les deux pays dans les années à venir. Allusion faite à la prochaine convention qui sera signée le 14 décembre 2009 à Bruxelles, en Belgique, entre le ministre Raymond Tshibanda et son homologue belge, Charles Michel, dans le cadre du PIC pour la période allant de 2010 à 2013.

Le représentant du Royaume de Belgique en RDC s’est également félicité de la normalisation des relations entre son pays et la RDC. « Cette nouvelle ère dans nos relations nous permettra, dans la perspective de l’année 2010, d’avoir une coopération renforcée de relations bilatérales excellentes », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le ministre Raymond Tshibanda a fait savoir que ces conventions poursuivent comme objectifs la réduction de la pauvreté et la création de conditions d’une croissance forte  et soutenue en RDC.

C’est à ce titre qu’il a émis le souhait de voir se traduire en actes les engagements des uns et des autres. Une façon pour lui de nourrir son espoir au travers de la prochaine convention qui sera signée le 14 décembre à Bruxelles. Laquelle convention permettra alors d’« écrire » la  nouvelle page de la coopération entre la RDC et la Belgique et servira de « phare » à la coopération entre la RDC et les autres pays. Mais aussi, a-t-il renchéri, serait l’acte fondateur de 50 prochaines années de la RDC, d’autant plus que ces conventions sont signées à la veille du cinquantenaire de l’indépendance de la RDC.

Bien avant l’intervention de la Belgique en RDC, le ministre Raymond Tshibanda a d’abord reçu, en date du 30 décembre 2009 dans son cabinet de travail à Gombe, Kanji Katazawa et David Schwake, respectivement ambassadeur japonais en RDC et chargé d’affaires de l’ambassade allemande en RDC. Le diplomate nippon a représenté son pays à la signature avec la RDC d’un échange de notes relatif au « Projet de réhabilitation et de modernisation de l’avenue des Poids lourds » dont le montant s’élève à 20.200.000 USD. De son côté, le chargé d’affaires allemand a procédé à la signature d’un nouvel accord intergouvernemental germano-congolais. Avec cet accord, a-t-on appris, 34 millions d’euros supplémentaires seront mis à la disposition de la RDC en  2009 et 2010.

source : le Potentiel