PcLe ministre de la  Communication et des Médias,  Lambert Mende Omalanga, a procédé jeudi à la remise officielle d’un matériel informatique ultra moderne et d’un groupe électrogène de 30 KVA, dotation du gouvernement à l’Agence Congolaise de Presse (ACP) pour lui permettre de fonctionner en tant que leader et robinet de l’information publique en RDC  

La dotation gouvernementale est composée d’ordinateurs fixes et portables Pentium V multimédia Wifi avec écran extra plat de la dernière génération, de risographes EZ44, de photocopieurs, d’imprimantes à laser et à jet d’encre, de scanners HP, d’appareils photos et dictaphones numériques ainsi que de consommables informatiques, auxquels s’ajoute le groupe électrogène de 30 KVA.

 

Dans son mot de circonstance, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga a invité le personnel de l’ACP à mesurer le geste gouvernemental à l’aune de l’usage qu’il fera du matériel reçu et à l’appréciation que le public aura de la qualité des services que l’Agence aura à rendre. Il a, en outre, convié le personnel à «capitaliser ce premier investissement » pour faire naître la nécessité, dans l’esprit des autorités de l’Etat, de consentir d’autres investissements en faveur de l’agence. Il a, par ailleurs, promis de valoriser les ressources humaines et d’améliorer les conditions du travail à l’ACP. «Ces questions font l’objet de cogitations. Des solutions sont envisagées. Nous y travaillons activement », a déclaré en substance le ministre de la  Communication et des médias.

 

Un vieux rêve matérialisé

 

Pour sa part, l’Administrateur Délégué Général de l’ACP, Jean-Marie Vianney Longonya Okungu Dembe d’Ote, a salué le geste gouvernemental comme « la matérialisation d’un rêve » vieux de plusieurs décennies. « Ceci démontre que l’Etat propriétaire n’a pas oublié son instrument de souveraineté et porte-voix », a-t-il dit. M. Longonya a énuméré d’autres problèmes qui se posent à l’Agence Congolaise de Presse, qui faisait naguère la fierté du pays et aujourd’hui en état de décrépitude avancée. Il a cité, à cet effet, l’épineux problème de  mobilité des journalistes, l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, la réhabilitation du bâtiment vieux de 36 ans, ainsi que le dédouanement et le transport d’un mobilier offert à l’ACP par l’agence belge Belga, retenu au port de Boma depuis sept mois.

 

La dotation, par le gouvernement, d’un nouvel équipement à l’ACP, indique-t-on, est une nouvelle phase de restructuration et de modernisation de « la maison-mère de la presse congolaise » qui fête ses cinquante ans d’âge le 12 août 2010.

source : Acp