CENISans surprise, la Commission électorale de RDC, la Céni, n’a pas été en mesure de publier ce vendredi 13 janvier les résultats des législatives tel que c’était prévu par le calendrier. Rappelons que les législatives se sont déroulées le même jour que la présidentielle, le 28 novembre dernier. Les Congolais devront patienter jusqu’à la fin de ce mois, le 26 janvier, pour connaitre la composition de l’Assemblée nationale.

C’est par un communiqué lu par un questeur que la Céni a annoncé ce report cet après-midi de vendredi. Pour les provinces, la commission électorale affirme qu’elle annoncera les résultats le 18 janvier, mercredi prochain. Pour la capitale deux semaines de délai sont prévues ce qui amènera au 26 janvier pour avoir l’ensemble des cinq cents sièges de l’Assemblée.

Dossier spécial élections en RDC

Entre temps, les responsables de la Céni se sont déployés dans toutes les provinces pour vérifier les résultats, le cas échéant les recompter, dans le souci – dit le communiqué – de « garantir la transparence et la crédibilité ».

De nombreux conflits sont apparus dans les provinces où des résultats déjà annoncés sont contestés. Un exemple à Mbuyi Mayi dans le Kasaï, fief de l’opposant Etienne Tshisekedi, où d’ailleurs l’un de ses fils, Félix, a été élu député ; mais où majorité et opposition sont à égalité quatre sièges partout. Ce résultat n’est pas accepté par l’UDPS qui dénonce des falsifications. Enfin la Céni n’a pas réagi à la déclaration de l’Eglise catholique, qui lui demandait de se remettre en cause ou de démissionner.

 

Source : Rfi